1. Quel est celui qui vient d'Edom, de Bosra, avec Ses vêtements teints? Il est beau dans Sa robe, et Il S'avance avec une force toute-puissante. Je suis Celui qui parle la justice, et Je viens pour défendre et pour sauver.

2. Pourquoi donc Votre robe est-elle rouge, et pourquoi Vos vêtements sont-ils comme les habits de ceux qui foulent dans la cuve?

3. J'ai été seul à fouler au pressoir, et nul homme d'entre les peuples n'était avec Moi; Je les ai foulés dans Ma fureur, et Je les ai écrasés dans Ma colère, et leur sang a rejailli sur Ma robe, et J'ai taché tous Mes vêtements.

4. Car le jour de la vengeance était dans Mon coeur, l'année de Ma rédemption est venue.

5. J'ai regardé autour de Moi, et il n'y avait personne pour M'aider; J'ai cherché, et Je n'ai pas trouvé de secours; alors Mon bras M'a sauvé, et Ma colère même M'est venue en aide.

6. J'ai foulé les peuples dans Ma fureur; Je les ai enivrés dans Mon indignation, et J'ai renversé leur force à terre.

7. Je me souviendrai des miséricordes du Seigneur; Je louerai le Seigneur pour tout ce qu'Il nous a fait, pour tous Ses bienfaits envers la maison d'Israël, bienfaits qu'Il a répandus sur elle selon Sa bonté et selon la multitude de Ses miséricordes.

8. Il avait dit: Ils sont vraiment Mon peuple, des fils qui ne renient point leur père, et Il est devenu leur sauveur.

9. Dans toutes leurs afflictions Il ne S'est point lassé, et l'Ange de Sa face les a sauvés. Dans Son amour et dans Sa miséricorde, Il les a rachetés Lui-même, Il les a portés et Il les a soutenus tous les jours du temps passé.

10. Mais ils ont provoqué Sa colère, ils ont affligé l'esprit de Son Saint; et Il est devenu leur ennemi, et Il les a Lui-même combattus.

11. Puis Il S'est souvenu des anciens jours de Moïse et de Son peuple. Où est Celui qui les a tirés de la mer avec les pasteurs de Son troupeau? où est Celui qui a mis au milieu d'eux l'esprit de Son Saint;

12. qui a pris Moïse par la droite, et l'a soutenu par le bras de Sa majesté; qui a fendu les eaux devant eux pour S'acquérir un nom éternel;

13. qui les a conduits à travers les abîmes, comme un cheval qu'on mène au désert sans qu'il bronche?

14. Comme un animal qui descend dans la vallée, l'esprit du Seigneur les a conduits. C'est ainsi que Vous avez conduit Votre peuple, pour Vous faire un nom glorieux.

15. Regardez du ciel, et voyez de Votre demeure sainte et du trône de Votre gloire. Où sont maintenant Votre zèle et Votre force? où est la tendresse de Vos entrailles et de Vos miséricordes? Elles se contiennent envers moi.

16. Car c'est Vous qui êtes notre père; Abraham ne nous connaît point, et Israël ignore qui nous sommes; mais Vous, Seigneur, Vous êtes notre père, notre libérateur, Vous dont le nom est éternel.

17. Pourquoi, Seigneur, nous avez-Vous fait errer loin de Vos voies? pourquoi avez-Vous endurci notre coeur de sorte qu'il cessât de Vous craindre? Revenez à cause de Vos serviteurs, à cause des tribus de Votre héritage.

18. Ils se sont rendus maîtres de Votre peuple saint, comme s'il n'était rien; nos ennemis ont foulé aux pieds Votre sanctuaire.

19. Nous sommes devenus comme au commencement, lorsque Vous n'étiez pas notre Roi, et que Votre nom n'était pas invoqué sur nous.






“Comunguemos com santo temor e com grande amor.” São Padre Pio de Pietrelcina