1. Malheur à la terre où retentit le bruit des ailes, qui est au delà des fleuves d'Ethiopie,

2. qui envoie des messagers sur la mer et dans des barques de jonc sur les eaux. Allez, messagers rapides, vers une nation divisée et déchirée; vers un peuple terrible, le plus terrible de tous; vers une nation qui attend et qui est foulée aux pieds, dont la terre est ravagée par des fleuves.

3. Vous tous, habitants du monde, vous qui demeurez sur la terre, lorsque l'étendard sera élevé sur les montagnes, vous le verrez, et vous entendrez le bruit de la trompette.

4. Car voici ce que me dit le Seigneur : Je Me tiendrai en repos, et Je contemplerai de Ma demeure, comme une lumière aussi brillante que le soleil en plein midi, et comme un nuage de rosée au temps de la moisson.

5. Car la vigne fleurira toute avant le temps; elle germera sans pouvoir mûrir; ses rejetons seront coupés avec la faux, et ce qui en restera sera retranché et rejeté.

6. Ils seront tous abandonnés aux oiseaux des montagnes et aux bêtes de la terre; les oiseaux y demeureront pendant tout l'été, et toutes les bêtes de la terre y passeront l'hiver.

7. En ce temps-là des offrandes seront apportées au Seigneur des armées de la part d'un peuple divisé et déchiré, d'un peuple terrible, le plus terrible de tous, d'une nation qui attend et qui est foulée aux pieds, dont la terre est ravagée par des fleuves; elles seront apportées au lieu où réside le nom du Seigneur des armées, à la montagne de Sion.





“O passado não conta mais para o Senhor. O que conta é o presente e estar atento e pronto para reparar o que foi feito.” São Padre Pio de Pietrelcina