1. Cantique psaume des fils de Coré, Pour la fin, sur Mahéleth, pour répondre, instruction d'Eman l'Ezrahite.

2. Seigneur, Dieu de mon salut, * devant Vous, la nuit, j'ai crié.

3. Que ma prière pénètre jusqu'à Vous; * prêtez l'oreille à ma supplication.

4. Car mon âme est remplie de maux, * et ma vie s'approche du séjour des morts.

5. On me compte parmi ceux qui descendent dans la fosse; * je suis devenu comme un homme dénué de tout secours,

6. abandonné parmi les morts; comme les blessés qui dorment dans les sépulcres, dont Vous ne Vous souvenez plus, * et qui ont été repoussés de Votre main.

7. Ils m'ont mis dans une fosse profonde, * dans des lieux ténébreux et à l'ombre de la mort.

8. Votre fureur s'est appesantie sur moi, * et Vous avez fait passer sur moi tous Vos flots.

9. Vous avez éloigné de moi ceux qui me connaissaient; * ils ont fait de moi l'objet de leur abomination. J'ai été livré, et sans pouvoir sortir; *

10. mes yeux se sont affaiblis par l'affliction. J'ai crié vers Vous, Seigneur, tout le jour; * j'ai étendu vers Vous mes mains.

11. Ferez-Vous des miracles pour les morts? * ou les médecins les ressusciteront-ils, afin qu'ils Vous louent?

12. Quelqu'un racontera-t-il dans le sépulcre Votre miséricorde, * et Votre vérité dans le tombeau?

13. Vos merveilles seront-elles connues dans les ténèbres, * et Votre justice dans la terre de l'oubli?

14. Et moi, Seigneur, je crie vers Vous, * et le matin ma prière va au-devant de Vous.

15. Pourquoi, Seigneur, rejetez-Vous ma prière, * et détournez-Vous de moi Votre visage?

16. Je suis pauvre et dans les travaux depuis ma jeunesse; * et, après avoir été exalté, j'ai été humilié et troublé.

17. Votre colère a passé sur moi, * et Vos terreurs m'ont épouvanté.

18. Elles m'ont environné comme l'eau tout le jour; * elles m'ont environné toutes ensemble.

19. Vous avez éloigné de moi mes amis et mes proches, * et ceux qui me connaissaient, à cause de ma misère.





“O meu passado, Senhor, à Tua misericórdia. O meu Presente, ao Teu amor. O meu futuro, à Tua Providência.” São Padre Pio de Pietrelcina