1. Cantique des degrés. J'ai élevé mes yeux vers Vous, ô Dieu, * qui habitez dans les cieux.

2. Comme les yeux des serviteurs * sont fixés sur les mains de leurs maîtres, et comme les yeux de la servante sont fixés sur les mains de sa maîtresse,* ainsi nos yeux sont tournés vers le Seigneur notre Dieu, jusqu'à ce qu'Il ait pitié de nous.

3. Ayez pitié de nous, Seigneur, ayez pitié de nous, * car nous sommes rassasiés de mépris;

4. car notre âme n'est que trop rassasiée * d'être un sujet d'opprobre pour les riches, et de mépris pour les superbes.





“Dirás tu o mais belo dos credos quando houver noite em redor de ti, na hora do sacrifício, na dor, no supremo esforço duma vontade inquebrantável para o bem. Este credo é como um relâmpago que rasga a escuridão de teu espírito e no seu brilho te eleva a Deus”. São Padre Pio de Pietrelcina