1. Que tu es belle, ô mon amie! que tu es belle! Tes yeux sont comme ceux des colombes, sans ce qui est caché au dedans. Tes cheveux sont comme des troupeaux de chèvres qui sont montées de la montagne de Galaad.

2. Tes dents sont comme des troupeaux de brebis tondues, qui sont montées du lavoir; toutes portent un double fruit, et il n'y en a pas de stérile parmi elles.

3. Tes lèvres sont comme une bandelette d'écarlate, et ta parole est suave. Tes joues sont comme une moitié de grenade, sans ce qui est caché au dedans.

4. Ton cou est comme la tour de David, qui est bâtie avec des créneaux, mille boucliers y sont suspendus, toute l'armure des héros.

5. Tes deux mamelles sont comme deux faons jumeaux d'une gazelle, qui paissent parmi les lis.

6. Jusqu'à ce que le jour se rafraîchisse et que les ombres se dissipent, j'irai à la montagne de la myrrhe et à la colline de l'encens.

7. Tu es toute belle, mon amie, et il n'y a pas de tache en toi.

8. Viens du Liban, mon épouse, viens du Liban; viens, tu seras couronnée; du sommet d'Amana, de la cime du Sanir et de l'Hermon, des tanières des lions, des montagnes des léopards.

9. Tu as blessé mon coeur, ma soeur, mon épouse, tu as blessé mon coeur par un de tes yeux et par un cheveu de ton cou.

10. Que tes mamelles sont belles, ma soeur, mon épouse! Tes seins sont plus agréables que le vin, et l'odeur de tes parfums surpasse tous les aromates.

11. Tes lèvres, ô mon épouse, sont un rayon qui distille le miel; le miel et le lait sont sous ta langue, et l'odeur de tes vêtements est comme l'odeur de l'encens.

12. Ma soeur, mon épouse est un jardin fermé; elle est un jardin fermé, une fontaine scellée.

13. Tes plants sont un jardin de délices, rempli de grenades, et de toutes sortes de fruits, de cypre et de nard.

14. Le nard et le safran, la canne aromatique et le cinnamome, et tous les arbres du Liban, s'y trouvent avec la myrrhe et l'aloès, et tous les parfums les plus exquis.

15. La fontaine des jardins et le puits des eaux vives coulent avec impétuosité du Liban.

16. Lève-toi, aquilon, et viens, vent du midi; soufflez dans mon jardin, et qu'il exhale ses parfums.





“Não abandone sua alma à tentação, diz o Espírito Santo, já que a alegria do coração é a vida da alma e uma fonte inexaurível de santidade.” São Padre Pio de Pietrelcina