1. Paul, Apôtre de Jésus-Christ par la volonté de Dieu, selon la promesse de la vie qui est dans le Christ Jésus,

2. à Timothée, son fils bien-aimé. Que la grâce, la miséricorde, la paix te soient données de la part de Dieu le Père et du Christ Jésus notre Seigneur.

3. Je rends grâces à Dieu, que je sers, comme mes ancêtres, avec une conscience pure, lorsque je me souviens continuellement de toi dans mes prières nuit et jour,

4. désirant te voir, me rappelant tes larmes, afin d'être rempli de joie;

5. gardant le souvenir de cette foi sincère qui est en toi, qui habita d'abord dans ton aïeule Loïse, et dans ta mère Eunice, et qui, j'en suis sûr, est aussi en toi.

6. C'est pourquoi je t'avertis de rallumer la grâce de Dieu, que tu as reçue par l'imposition de mes mains.

7. Car Dieu ne nous a pas donné un esprit de timidité, mais un esprit de force, d'amour et de sagesse.

8. Ne rougis donc pas du témoignage à rendre à notre Seigneur, ni de moi, son prisonnier; mais souffre avec moi pour l'Evangile, selon la force de Dieu,

9. qui nous a sauvés, et nous a appelés par Sa vocation sainte, non selon nos oeuvres, mais selon Son propre dessein, et selon la grâce qui nous a été donnée dans le Christ Jésus avant les temps éternels.

10. Et maintenant elle a été manifestée par l'apparition de notre sauveur Jésus-Christ, qui a détruit la mort, et mis en lumière la vie et l'immortalité par l'Evangile,

11. pour lequel j'ai été établi prédicateur, Apôtre et docteur des nations.

12. C'est pour cette raison que je souffre ces choses; mais je n'en ai pas honte, car je sais en qui j'ai cru, et je suis certain qu'Il est assez puissant pour garder mon dépôt jusqu'à ce jour.

13. Prends pour règle les saines paroles que tu as entendues de moi, dans la foi et la charité qui est en Jésus-Christ.

14. Garde le bon dépôt, par l'Esprit-Saint qui habite en nous.

15. Tu sais que tous ceux qui sont en Asie se sont éloignés de moi; entre autres Phygèle et Hermogène.

16. Que le Seigneur fasse miséricorde à la maison d'Onésiphore, parce qu'il m'a souvent soulagé, et qu'il n'a pas rougi de ma chaîne;

17. au contraire, lorsqu'il fut arrivé à Rome, il m'a cherché avec empressement, et m'a trouvé.

18. Que le Seigneur lui donne de trouver miséricorde devant le Seigneur en ce jour-là; combien de services il m'a rendus à Ephèse, tu le sais mieux que personne.




“Queira o dulcíssimo Jesus conservar-nos na Sua graça e dar-nos a felicidade de sermos admitidos, quando Ele quiser, no eterno convívio…” São Padre Pio de Pietrelcina