1. Le premier jour après le sabbat, de grand matin, elles vinrent au sépulcre, apportant les aromates qu'elles avaient préparés;

2. et elles trouvèrent la pierre roulée de devant le sépulcre.

3. Etant entrées, elles ne trouvèrent point le corps du Seigneur Jésus.

4. Et tandis qu'elles étaient consternées de cela dans leur âme, voici que deux hommes parurent auprès d'elles, avec des vêtements resplendissants.

5. Et comme elles étaient saisies de frayeur, et qu'elles baissaient le visage vers la terre, ils leur dirent: Pourquoi cherchez-vous parmi les morts Celui qui est vivant?

6. Il n'est point ici, mais Il est ressuscité. Souvenez-vous de quelle manière Il vous a parlé, lorsqu'Il était encore en Galilée,

7. et qu'Il disait: Il faut que le Fils de l'homme soit livré entre les mains des pécheurs, qu'Il soit crucifié, et qu'Il ressuscite le troisième jour.

8. Et elles se ressouvinrent de Ses paroles.

9. De retour du sépulcre, elles racontèrent toutes ces choses aux onze et à tous les autres.

10. Ce furent Marie-Madeleine, Jeanne, et Marie mère de Jacques, et les autres qui étaient avec elles, qui rapportèrent ces choses aux Apôtres.

11. Mais ces paroles leur parurent comme du délire, et ils ne les crurent point.

12. Cependant Pierre, se levant, courut au sépulcre; et s'étant baissé, il ne vit que les linges à terre; et il s'en alla, admirant en lui-même ce qui était arrivé.

13. Et voici que ce même jour, deux d'entre eux allaient dans un bourg, nommé Emmaüs, éloigné de Jérusalem de soixante stades.

14. Et ils s'entretenaient de toutes ces choses qui s'étaient passées.

15. Or il arriva, pendant qu'ils parlaient et conféraient ensemble, que Jésus Lui-même S'approcha, et marchait avec eux.

16. Mais une force empêchait leurs yeux de Le reconnaître.

17. Et Il leur dit: Quelles sont ces paroles que vous échangez en marchant, et pourquoi êtes-vous tristes?

18. Prenant la parole, l'un d'eux, nommé Cléophas, Lui dit: Etes-vous seul étranger dans Jérusalem, et ne savez-vous pas ce qui s'y est passé ces jours-ci?

19. Quoi? leur dit-Il. Et ils répondirent: Touchant Jésus de Nazareth, qui a été un prophète puissant en oeuvres et en paroles, devant Dieu et devant tout le peuple;

20. et comment les princes des prêtres et nos chefs L'ont livré pour être condamné à mort, et L'ont crucifié.

21. Or nous espérions que c'était Lui qui rachèterait Israël; et maintenant, après tout cela, c'est aujourd'hui le troisième jour que ces choses se sont passées.

22. Il est vrai que quelques femmes, qui sont des nôtres, nous ont effrayés. Etant allées avant le jour au sépulcre,

23. et n'ayant pas trouvé Son corps, elles sont venues dire que des Anges leur ont apparu et ont affirmé qu'Il est vivant.

24. Quelques-uns des nôtres sont aussi allés au sépulcre, et ont trouvé les choses comme les femmes avaient dit; mais Lui, ils ne L'ont pas trouvé.

25. Alors Il leur dit: O insensés, dont le coeur est lent à croire tout ce qu'ont dit les prophètes!

26. Ne fallait-il pas que le Christ souffrît ces choses, et qu'Il entrât ainsi dans Sa gloire?

27. Et commençant par Moïse et par tous les prophètes, Il leur expliquait, dans toutes les Ecritures, ce qui Le concernait.

28. Lorsqu'ils furent près du bourg où ils allaient, Il fit semblant d'aller plus loin.

29. Mais ils Le pressèrent, en disant: Demeurez avec nous, car le soir arrive, et le jour est déjà sur son déclin. Et Il entra avec eux.

30. Et il arriva, pendant qu'Il était à table avec eux, qu'Il prit du pain, et le bénit, et le rompit, et Il le leur présentait.

31. Alors leurs yeux s'ouvrirent, et ils Le reconnurent; et Il disparut de devant eux.

32. Et ils se dirent l'un à l'autre: Est-ce que notre coeur n'était pas brûlant en nous, lorsqu'Il nous parlait sur le chemin, et qu'Il nous expliquait les Ecritures?

33. Et se levant à l'heure même, ils retournèrent à Jérusalem; et ils trouvèrent les onze, et ceux qui étaient avec eux, assemblés,

34. et disant: Le Seigneur est vraiment ressuscité, et Il est apparu à Simon.

35. Et ils racontaient eux-mêmes ce qui s'était passé en chemin, et comment ils L'avaient reconnu lorsqu'Il rompait le pain.

36. Or, pendant qu'ils parlaient ainsi, Jésus parut au milieu d'eux et leur dit: La paix soit avec vous! C'est Moi, ne craignez point.

37. Mais, troublés et épouvantés, ils croyaient voir un esprit.

38. Et Il leur dit: Pourquoi vous troublez-vous? et pourquoi de telles pensées s'élèvent-elles dans vos coeurs?

39. Voyez Mes mains et Mes pieds; c'est bien Moi; touchez et voyez: un esprit n'a ni chair ni os, comme vous voyez que J'en ai.

40. Et après avoir dit cela, Il leur montra Ses mains et Ses pieds.

41. Mais comme ils ne croyaient point encore et qu'ils s'étonnaient, transportés de joie, Il dit: Avez-vous ici quelque chose à manger?

42. Ils Lui présentèrent un morceau de poisson rôti et un rayon de miel.

43. Et après qu'Il en eut mangé devant eux, prenant les restes, Il les leur donna.

44. Et Il leur dit: C'est ce que Je vous disais lorsque J'étais encore avec vous, qu'il fallait que s'accomplît tout ce que a été écrit de Moi dans la loi de Moïse, dans les prophètes et dans les psaumes.

45. Alors Il leur ouvrit l'esprit, afin qu'ils comprissent les Ecritures.

46. Et Il leur dit: C'est ainsi qu'il est écrit, et c'est ainsi qu'il fallait que le Christ souffrît, et qu'Il ressuscitât d'entre les morts le troisième jour,

47. et qu'on prêchât en Son nom la pénitence et la rémission des péchés dans toutes les nations, en commençant par Jérusalem.

48. Or vous êtes témoins de ces choses.

49. Et Moi, Je vais envoyer en vous le don promis par Mon Père; mais demeurez dans la ville, jusqu'à ce que vous soyez revêtus de la force d'en haut.

50. Puis Il les conduisit dehors, vers Béthanie; et ayant levé les mains, Il les bénit.

51. Et il arriva, tandis qu'Il les bénissait, qu'Il Se sépara d'eux, et Il était enlevé au Ciel.

52. Et eux, L'ayant adoré, revinrent à Jérusalem avec une grande joie;

53. et ils étaient sans cesse dans le temple, louant et bénissant Dieu. Amen.




Livraria Católica

Conheça esses e outros livros em nossa livraria.



“O temor e a confiança devem dar as mãos e proceder como irmãos. Se nos damos conta de que temos muito temor devemos recorrer à confiança. Se confiamos excessivamente devemos ter um pouco de temor”. São Padre Pio de Pietrelcina