1. Et il arriva que Jésus entra, un jour de sabbat, dans la maison d'un des principaux pharisiens, pour y manger du pain; et ceux-ci L'observaient.

2. Et voici qu'un homme hydropique était devant Lui.

3. Et Jésus, prenant la parole, dit aux docteurs de la loi et aux pharisiens: Est-il permis de guérir le jour du sabbat?

4. Mais ils gardèrent le silence. Alors Lui, prenant cet homme par la main, le guérit et le renvoya.

5. Puis, S'adressant à eux, Il dit: Qui de vous, si son âne ou son boeuf tombe dans un puits, ne l'en retirera pas aussitôt, le jour du sabbat?

6. Et ils ne pouvaient rien répondre à cela.

7. Il dit aussi aux invités cette parabole, considérant comment ils choisissaient les premières places. Il leur dit:

8. Quand tu seras invité à des noces, ne te mets pas à la première place, de peur qu'il n'y ait parmi les invités une personne plus considérable que toi,

9. et que celui qui vous a conviés, toi et lui, ne vienne te dire: Cède la place à celui-ci, et qu'alors tu n'ailles, en rougissant, occuper la dernière place.

10. Mais, quand tu auras été invité, va, mets-toi à la dernière place, afin que, lorsque celui qui t'a invité sera venu, il te dise: Mon ami, monte plus haut. Et alors ce sera une gloire pour toi devant ceux qui seront à table avec toi.

11. Car quiconque s'élève sera humilié, et quiconque s'humilie sera élevé.

12. Il dit aussi à celui qui L'avait invité: Lorsque tu donnes à dîner ou à souper, n'appelle pas tes amis, ni tes frères, ni tes parents, ni tes voisins riches, de peur qu'ils ne t'invitent à leur tour, et ne te rendent ce qu'ils ont reçu de toi.

13. Mais lorsque tu fais un festin, appelle les pauvres, les estropiés, les boiteux et les aveugles;

14. et tu seras heureux de ce qu'ils n'ont pas le moyen de te le rendre, car cela te sera rendu à la résurrection des justes.

15. Un de ceux que étaient à table avec Jésus, ayant entendu ces paroles, Lui dit: Heureux celui qui mangera du pain dans le royaume de Dieu!

16. Alors Jésus lui dit: Un homme fit un grand souper, et invita de nombreux convives.

17. Et à l'heure du souper, il envoya son serviteur dire aux invités de venir, parce que tout était prêt.

18. Mais tous, unanimement, commencèrent à s'excuser. Le premier lui dit: J'ai acheté une terre, et il est nécessaire que j'aille la voir; je t'en prie, excuse-moi.

19. Le second dit: J'ai acheté cinq paires de boeufs, et je vais les essayer; je t'en prie, excuse-moi.

20. Et un autre dit: J'ai épousé une femme, et c'est pourquoi je ne puis venir.

21. A son retour, le serviteur rapporta cela à son maître. Alors le père de famille, irrité, dit à son serviteur: Va promptement sur les places et dans les rues de la ville, et amène ici les pauvres, les estropiés, les aveugles et les boiteux.

22. Le serviteur dit ensuite: Seigneur, ce que vous avez commandé a été fait, et il y a encore de la place.

23. Et le maître dit au serviteur: Va dans les chemins et le long des haies, et contrains les gens d'entrer, afin que ma maison soit remplie.

24. Car, je vous le dis, aucun de ces hommes qui avaient été invités ne goûtera de mon souper.

25. Or de grandes foules marchaient avec Jésus; et Se tournant vers elles, Il leur dit:

26. Si quelqu'un vient à Moi, et ne hait pas son père, et sa mère, et sa femme, et ses enfants, et ses frères, et ses soeurs, et même sa propre vie, il ne peut être Mon disciple.

27. Et celui qui ne porte pas sa croix, et ne Me suit pas, ne peut être Mon disciple.

28. Car quel est celui de vous qui, voulant bâtir une tour, ne s'assied d'abord, et ne suppute les dépenses qui sont nécessaires, afin de voir s'il aura de quoi l'achever;

29. de peur qu'après avoir posé les fondements, il ne puisse l'achever, et que tous ceux qui verront cela ne se mettent à se moquer de lui,

30. en disant: Cet homme a commencé à bâtir, et il n'a pu achever?

31. Ou quel roi, sur le point de faire la guerre à un autre roi, ne s'assied d'abord, afin d'examiner s'il pourra, avec dix mille hommes, marcher contre celui qui s'avance sur lui avec vingt mille?

32. Autrement, tandis que l'autre roi est encore loin, il lui envoie une ambassade, et lui fait des propositions de paix.

33. Ainsi donc, quiconque d'entre vous ne renonce pas à tout ce qu'il possède ne peut être Mon disciple.

34. Le sel est bon; mais, si le sel s'affadit, avec quoi l'assaisonnera-t-on?

35. Il n'est plus propre ni pour la terre, ni pour le fumier; mais on le jettera dehors. Que celui qui a des oreilles pour entendre, entende.




“Se você fala das próprias virtudes para se exibir ou para vã ostentação perde todo o mérito.” São Padre Pio de Pietrelcina