1. Alleluia. Louez le Nom du Seigneur; * louez le Seigneur, vous Ses serviteurs,

2. qui demeurez dans la maison du Seigneur, * dans les parvis de la maison de notre Dieu.

3. Louez le Seigneur, car le Seigneur est bon; * chantez à la gloire de Son Nom, car Il est doux.

4. Car le Seigneur S'est choisi Jacob, * et Israël pour Sa possession.

5. Pour moi, j'ai reconnu que le Seigneur est grand, * et que notre Dieu est au-dessus de tous les dieux.

6. Tout ce qu'Il a voulu, le Seigneur l'a fait, au ciel et sur la terre, * dans la mer et dans tous les abîmes.

7. Il fait venir les nuées de l'extrémité de la terre; * Il change les foudres en pluie. Il fait sortir les vents de Ses trésors. *

8. Il a frappé les premiers-nés de l'Egypte, depuis l'homme jusqu'à la bête.

9. Et Il a envoyé Ses signes et Ses prodiges au milieu de toi, ô Egypte, * contre le Pharaon et contre tous ses serviteurs.

10. Il a frappé des nations nombreuses, * et Il a tué des rois puissants:

11. Séhon, roi des Amorrhéens, et Og, roi de Basan, * et tous les royaumes de Chanaan.

12. Et Il a donné leur terre en héritage, * en héritage à Israël Son peuple.

13. Seigneur, Votre Nom subsistera éternellement; * Seigneur, Votre souvenir s'étendra de génération en génération.

14. Car le Seigneur jugera Son peuple, * et Il aura pitié de Ses serviteurs.

15. Les idoles des nations sont de l'argent et de l'or, * et l'ouvrage des mains des hommes.

16. Elles ont une bouche, et ne parlent pas; * elles ont des yeux, et elles ne voient point.

17. Elles ont des oreilles, et elles n'entendent pas; * car il n'y a point de souffle dans leur bouche.

18. Que ceux qui les font leur deviennent semblables, * et tous ceux aussi qui se confient en elles.

19. Maison d'Israël, bénissez le Seigneur; * maison d'Aaron, bénissez le Seigneur.

20. Maison de Lévi, bénissez le Seigneur; * vous qui craignez le Seigneur, bénissez le Seigneur.

21. Que le Seigneur soit béni de Sion, * Lui qui habite à Jérusalem.





Como distinguir uma tentação de um pecado e como estar certo de que não se pecou? – perguntou um penitente. Padre Pio sorriu e respondeu: “Como se distingue um burro de um homem? O burro tem de ser conduzido; o homem conduz a si mesmo!” São Padre Pio de Pietrelcina