1. Au commencement du règne de Joakim, fils de Josias, roi de Juda, cette parole fut adressée à Jérémie par le Seigneur, en ces termes:

2. Voici ce que m'a dit le Seigneur : Fais-toi des liens et des chaînes, et met-les à ton cou,

3. et tu les enverras au roi d'Edom, au roi de Moab, au roi des enfants d'Ammon, au roi de Tyr et au roi de Sidon, par les ambassadeurs qui sont venus à Jérusalem, auprès de Sédécias, roi de Juda,

4. et tu leur ordonneras de parler ainsi à leurs maîtres : Ainsi parle le Seigneur des armées, le Dieu d'Israël : Vous direz ceci à vos maîtres:

5. C'est Moi qui ai fait la terre, les hommes et les animaux qui sont sur la face de la terre, par Ma grande puissance et par Mon bras étendu, et J'ai donné la terre à celui qui a plu à Mes yeux.

6. J'ai donc livré maintenant toutes ces terres entre les mains de Nabuchodonosor, roi de Babylone, Mon serviteur; Je lui ai donné aussi les bêtes des champs, pour qu'elles lui soient assujetties;

7. et tous les peuples lui seront soumis, ainsi qu'à son fils et au fils de son fils, jusqu'à ce que vienne le temps de son pays et le sien; et des nations et de grands rois lui seront soumis.

8. Si une nation et un royaume ne se soumet pas à Nabuchodonosor, roi de Babylone, et ne baisse pas le cou sous le joug du roi de Babylone, Je visiterai cette nation par le glaive, par la famine et par la peste, dit le Seigneur, jusqu'à ce que Je les aie consumés par sa main.

9. Vous donc n'écoutez pas vos prophètes, ni vos devins, ni vos inventeurs de songes, ni vos augures, ni vos magiciens qui vous disent : Vous ne serez point assujettis au roi de Babylone.

10. Car ils vous prophétisent le mensonge, pour vous envoyer loin de votre pays, pour vous chasser et vous faire périr.

11. Mais la nation qui baissera son cou sous le joug du roi de Babylone et lui sera soumise, Je la laisserai dans son pays, dit le Seigneur, et elle le cultivera et y habitera.

12. Je parlai entièrement de la même manière à Sédécias, roi de Juda, en disant : Baissez vos cous sous le joug du roi de Babylone, et soyez-lui soumis, ainsi qu'à son peuple, et vous vivrez.

13. Pourquoi mourriez-vous, toi et ton peule, par le glaive, par la famine et par la peste, comme le Seigneur l'a dit au sujet de la nation qui ne voudra pas se soumettre au roi de Babylone?

14. N'écoutez pas les paroles des prophètes qui vous disent : Vous ne serez point assujettis au roi de Babylone; car c'est le mensonge qu'ils vous disent.

15. Je ne les ai pas envoyés, dit le Seigneur; et ils prophétisent faussement en Mon nom, pour vous chasser, et pour vous faire périr, vous et les prophètes qui vous prophétisent.

16. Je parlai aussi aux prêtres et à ce peuple, en disant : Ainsi parle le Seigneur : N'écoutez pas les paroles de vos prophètes, qui vous prophétisent, en disant : Voici, les vases de la maison du Seigneur reviendront bientôt de Babylone; car c'est le mensonge qu'ils vous prophétisent.

17. Ne les écoutez donc pas; mais soyez soumis au roi de Babylone, afin que vous viviez; pourquoi cette ville deviendrait-elle un désert?

18. S'ils sont prophètes, et si la parole du Seigneur est en eux, qu'ils s'opposent au Seigneur des armées, afin que les vases qui ont été laissés dans la maison du Seigneur, et dans la maison du roi de Juda, et dans Jérusalem, ne s'en aillent point à Babylone.

19. Car voici ce que dit le Seigneur des armées au sujet des colonnes, de la mer, des bases et des autres vases qui sont restés dans cette ville.

20. que Nabuchodonosor, roi de Babylone, n'a pas emportés lorsqu'il emmenait Jéchonias, fils de Joakim, roi de Juda, de Jérusalem à Babylone, avec tous les grands de Juda et de Jérusalem;

21. voici ce que dit le Seigneur des armées, le Dieu d'Israël, au sujet des vases qui ont été laissés dans la maison du Seigneur, et dans la maison du roi de Juda et dans Jérusalem :

22. Ils seront transportés à Babylone, et ils y seront jusqu'au jour où Je les visiterai, dit le Seigneur, et où Je les ferai rapporter et remettre à leur place.




Livraria Católica

Conheça esses e outros livros em nossa livraria.



“Não se fixe voluntariamente naquilo que o inimigo da alma lhe apresenta.” São Padre Pio de Pietrelcina