1. Celui qui craint le Seigneur, le mal ne le frappe pas, et même dans l'épreuve, il sera délivré.

2. Celui qui hait la loi n'est pas sage, mais le faux observant est comme un vaisseau dans la tempête.

3. L'homme sensé met sa confiance dans la loi, la loi est pour lui digne de foi comme un oracle.

4. Prépare tes discours et tu te feras écouter, rassemble ton savoir avant de répondre.

5. Les sentiments du sot sont comme une roue de chariot, son raisonnement comme un essieu qui tourne.

6. Un cheval en rut est comme un ami moqueur, dès qu'on veut le monter il hennit.

7. Pourquoi un jour est-il plus grand que l'autre, puisque, toute l'année, la lumière vient du soleil?

8. C'est qu'ils ont été distingués dans la pensée du Seigneur, qui a diversifié les saisons et les fêtes.

9. Il a exalté et consacré les uns et fait des autres des jours ordinaires.

10. Tous les hommes viennent du limon, c'est de la terre qu'Adam a été formé.

11. Dans sa grande sagesse le Seigneur les a distingués, il a diversifié leurs conditions.

12. Il en a bénit quelques-uns, il en a consacré et les a mis près de lui. Il en a maudit et humilié et les a rejetés de leur place.

13. Comme l'argile dans la main du potier, qui la façonne selon son bon plaisir, ainsi les hommes dans la main de leur Créateur qui les rétribue selon sa justice.

14. Vis-à-vis du mal il y a le bien, vis-à-vis de la mort, la vie. Ainsi, vis-à-vis de l'homme pieux, le pécheur.

15. Contemple donc toutes les œuvres du Très-Haut, toutes vont par paires, en vis-à-vis.

16. Pour moi, dernier venu, j'ai veillé comme un grappilleur après les vendangeurs.

17. Par la bénédiction du Seigneur j'arrive le premier et comme le vendangeur j'ai rempli le pressoir.

18. Reconnaissez que je n'ai pas travaillé pour moi seul, mais pour tous ceux qui cherchent l'instruction.

19. Ecoutez-moi donc, grands du peuple, présidents de l'assemblée, prêtez l'oreille.

20. A ton fils, à ta femme, à ton frère, à ton ami, ne donne pas pouvoir sur toi pendant ta vie. Ne donne pas à un autre tes biens, tu pourrais le regretter et devrais les redemander.

21. Tant que tu vis et qu'il te reste un souffle, ne te livre pas au pouvoir de qui que ce soit.

22. Car il vaut mieux que tes enfants te supplient, plutôt que de tourner vers eux des regards suppliants.

23. En tout ce que tu fais, reste le maître, ne fais pas une tache à ta réputation.

24. Quand seront consommés les jours de ta vie, à l'heure de la mort, distribue ton héritage.

25. A l'âne le fourrage, le bâton, les fardeaux, au serviteur le pain, le châtiment, le travail.

26. Fais travailler ton esclave, tu trouveras le repos; laisse-lui les mains libres, il cherchera la liberté.

27. Le joug et la bride font plier la nuque, au mauvais serviteur la torture et la question.

28. Mets-le au travail pour qu'il ne reste pas oisif, car l'oisiveté enseigne tous les mauvais tours.

29. Mets-le à l'ouvrage comme il lui convient et s'il n'obéit pas mets-le aux fers.

30. Mais ne sois trop exigeant envers personne, ne fais rien de contraire à la justice.

31. Tu n'as qu'un esclave? Qu'il soit comme toi-même, puisque tu l'as acquis dans le sang.

32. Tu n'as qu'un esclave? Traite-le comme un frère, car tu en as besoin comme de toi-même.

33. Si tu le maltraites et qu'il prenne la fuite, sur quel chemin iras-tu le chercher?



Livros sugeridos


“O Senhor se comunica conosco à medida que nos libertamos do nosso apego aos sentidos, que sacrificamos nossa vontade própria e que edificamos nossa vida na humildade.” São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.