1. Car tout pontife pris d'entre les hommes est établi pour les hommes en ce qui regarde le culte de Dieu, afin qu'il offre des dons et des sacrifices pour les péchés;

2. il peut compatir à ceux qui sont dans l'ignorance et dans l'erreur, puisqu'il est lui-même environné de faiblesse,

3. et c'est pour cela qu'il doit offrir, pour lui-même aussi bien que pour le peuple, des sacrifices pour les péchés.

4. Et nul ne s'attribue à lui-même cet honneur; mais on y est appelé de Dieu, comme Aaron.

5. Et ainsi le Christ ne S'est point arrogé à Lui-même la dignité de pontife, mais Il l'a reçue de Celui qui Lui a dit: Tu es mon Fils, Je T'ai engendré aujourd'hui.

6. Comme Il dit aussi dans un autre endroit: Tu es prêtre pour l'éternité, selon l'ordre de Melchisédech.

7. Durant les jours de Sa chair, ayant offert des prières et des supplications, avec un grand cri et avec des larmes, à Celui qui voulait Le préserver de la mort, Il a été exaucé, à cause de Son respect.

8. Et, quoiqu'Il fût le Fils de Dieu, Il a appris l'obéissance, par ce qu'Il a souffert;

9. et ayant été élevé à la perfection, Il est devenu, pour tous ceux qui Lui obéissent, la cause du salut éternel,

10. Dieu L'ayant déclaré pontife selon l'ordre de Melchisédech.

11. Sur ce sujet, nous avons à dire beaucoup, et des choses difficiles à expliquer, parce que vous êtes devenus lents pour entendre.

12. En effet, lorsque, en raison du temps, vous devriez être maîtres, vous avez encore besoin qu'on vous enseigne quels sont les premiers éléments de la parole de Dieu; et vous en êtes venus à avoir besoin de lait, non d'une nourriture solide.

13. Quiconque est nourri de lait n'a pas d'expérience de la parole de justice, car c'est un petit enfant.

14. Mais la nourriture solide est pour les parfaits, pour ceux qui ont acquis par la pratique un sens exercé à discerner le bien et le mal.




Livraria Católica

Conheça esses e outros livros em nossa livraria.



“As almas não são oferecidas como dom; compram-se. Vós ignorais quanto custaram a Jesus. É sempre com a mesma moeda que é preciso pagá-las”. São Padre Pio de Pietrelcina