1. Lorsque le royaume de Roboam se fut fortifié et affermi, ce prince abandonna la loi du Seigneur, et tout Israël suivit son exemple.

2. Mais, la cinquième année du règne de Roboam, Sésac, roi d'Egypte, marcha contre Jérusalem, parce que les Israélites avaient péché contre le Seigneur.

3. Il avait douze cents chars de guerre et soixante mille cavaliers, et la multitude qui était venue d'Egypte avec lui ne pouvait se compter; c'étaient des Libyens, des Troglodytes et des Ethiopiens.

4. Et il prit les places fortes de Juda, et s'avança jusqu'à Jérusalem.

5. Alors le prophète Séméias vint trouver le roi et les princes de Juda, qui s'étaient rassemblés à Jérusalem fuyant Sésac, et il leur dit : Voici ce que dit le Seigneur : Vous M'avez abandonné, et Je vous ai aussi abandonnés dans la main de Sésac.

6. Alors les princes d'Israël et le roi, consternés, s'écrièrent : Le Seigneur est juste.

7. Et lorsque le Seigneur les vit humiliés, il fit entendre Sa parole à Séméias, et lui dit : Puisqu'ils se sont humiliés, Je ne les détruirai pas; Je leur donnerai quelque secours, et Ma fureur ne se répandra pas sur Jérusalem par la main de Sésac.

8. Mais ils lui seront assujettis, afin qu'ils sachent quelle différence il y a entre Me servir et servir les rois de la terre.

9. Sésac, roi d'Egypte, se retira donc de Jérusalem, après avoir enlevé les trésors de la maison du Seigneur et du palais du roi; et il emporta tout avec lui, et même les boucliers d'or que Salomon avait faits.

10. A leur place, le roi en fit d'autres d'airain, et les confia aux officiers de ceux qui les portaient et qui gardaient la porte du palais.

11. Et lorsque le roi entrait dans la maison du Seigneur, ceux qui portaient les boucliers venaient les prendre, et les reportaient ensuite dans le magasin.

12. Et parce qu'ils étaient humiliés, Dieu détourna d'eux Sa colère; et ils ne furent pas entièrement exterminés, parce qu'Il trouva encore quelques bonnes oeuvres dans Juda.

13. Ainsi le roi Roboam se fortifia dans Jérusalem, et y régna. Il avait quarante et un ans quand il commença à régner, et il régna dix-sept ans à Jérusalem, ville que le Seigneur avait choisie entre toutes les tribus d'Israël pour y établir Son nom. Sa mère s'appelait Naama, et elle était Ammonite.

14. Il fit le mal, et ne prépara point son coeur pour chercher le Seigneur.

15. Or les actions de Roboam, tant les premières que les dernières, sont écrites dans les livres du prophète Séméias et du voyant Addo, où elles sont rapportées avec soin. Roboam et Jéroboam se firent la guerre durant toute leur vie.

16. Et Roboam s'endormit avec ses pères. Il fut enseveli dans la ville de David. Et son fils Abia régna à sa place.





“Amar significa dar aos outros – especialmente a quem precisa e a quem sofre – o que de melhor temos em nós mesmos e de nós mesmos; e de dá-lo sorridentes e felizes, renunciando ao nosso egoísmo, à nossa alegria, ao nosso prazer e ao nosso orgulho”. São Padre Pio de Pietrelcina