Trouvé 4500 Résultats pour: mon

  • Et ils vinrent au lieu que Dieu avait montré à Abraham. Il y dressa un autel, disposa dessus le bois pour l'holocauste, lia ensuite son fils Isaac, et le mis sur le bois qu'il avait arrangé sur l'autel. (Genèse 22, 9)

  • Et il appela ce lieu d'un nom qui signifie: Le Seigneur voit. C'est pourquoi on dit encore aujourd'hui: Le Seigneur verra sur la montagne. (Genèse 22, 14)

  • Non, mon seigneur, cela ne sera pas ainsi; mais écoutez plutôt ce que je vais vous dire. Je vous donne le champ, et la caverne qui y est, en présence des enants de mon peuple; enterrez-y celle qui vous est morte. (Genèse 23, 11)

  • Mon seigneur, écoutez-moi: La terre que vous me demandez vaut quatre cents sicles d'argent. C'est son prix entre vous et moi; mais qu'est-ce que cela? Enterrez celle qui vous est morte. (Genèse 23, 15)

  • Ce qu'Abraham ayant entendu, il fit peser en présence des enfants de Heth l'argent qu'Ephron lui avait demandé, c'est-à-dire quatre cents sicles d'argent en bonne monnaie, reçue de tout le monde. (Genèse 23, 16)

  • Afin que je te fasse jurer par le Seigneur, le Dieu du ciel et de la terre, que tu ne prendras aucune des filles des Chananéens parmi lesquels j'habite, pour la faire épouser à mon fils; (Genèse 24, 3)

  • Mais que tu iras au pays où sont mes parents, afin d'y prendre une femme pour mon fils Isaac. (Genèse 24, 4)

  • Abraham lui répondit: Garde-toi bien de ramener jamais mon fils en ce pays-là. (Genèse 24, 6)

  • Le Seigneur, le Dieu du ciel, qui m'a tiré de la maison de mon père et du pays de ma naissance, qui m'a parlé et qui m'a juré en me disant: Je donnerai ce pays à votre race, enverra Lui-même Son Ange devant toi, afin que tu prennes une femme de ce pays-là pour mon fils. (Genèse 24, 7)

  • Que si la fille ne veut pas te suivre, tu ne seras point obligé à ton serment. Seulement ne ramène jamais mon fils en ce pays-là. (Genèse 24, 8)

  • Seigneur, Dieu d'Abraham, mon maître, assistez-moi aujourd'hui, je Vous prie, et faites miséricorde à Abraham mon seigneur. (Genèse 24, 12)

  • Que la fille donc à qui je dirai: Baissez votre urne, afin que je boive; et qui me répondra: Buvez, et je donnerai à boire à vos chameaux, soit celle que Vous avez destinée à Isaac Votre serviteur; et je connaîtrai par là que Vous aurez fait miséricorde à mon maître. (Genèse 24, 14)


“No juízo final daremos contas a Deus até de uma palavra inútil que tenhamos dito.” São Padre Pio de Pietrelcina