1. Le Seigneur dit encore à Moïse dans les plaines de Moab, le long du Jourdain, vis-à-vis de Jéricho:

2. Ordonnez aux enfants d'Israël que, des terres qu'ils posséderont, ils donnent aux lévites

3. des villes pour y habiter, et les faubourgs qui les environnent; afin qu'ils demeurent dans les villes, et que les faubourgs soient pour leurs troupeaux et pour leurs bêtes.

4. Ces faubourgs, qui seront en dehors des murailles de leurs villes, s'étendront tout autour, l'espace de mille pas.

5. Leur étendue sera de deux mille coudées du côté de l'orient, et aussi de deux mille du côté du midi. Ils auront la même mesure vers la mer qui regarde l'occident, et le côté du septentrion sera terminé par de semblables limites. Les villes seront au milieu, et les faubourgs seront tout autour au dehors des villes.

6. De ces villes que vous donnerez aux lévites, il y en aura six de séparées pour servir de refuge aux fugitifs, afin que celui qui aura répandu le sang d'un homme s'y puisse retirer. Outre ces six villes, il y en aura quarante-deux autres;

7. c'est-à-dire qu'il y en aura en tout quarante-huit, avec leurs faubourgs.

8. Ceux d'entre les enfants d'Israël qui posséderont plus de terre donneront aussi plus de ces villes; ceux qui en posséderont moins en donneront moins; et chacun donnera des villes aux lévites à proportion de ce qu'il possède.

9. Le Seigneur dit aussi à Moïse:

10. Parlez aux enfants d'Israël, et dites-leur: Lorsque vous aurez passé le Jourdain, et que vous serez entrés dans le pays de Chanaan,

11. marquez les villes qui devront servir de refuge aux fugitifs qui auront répandu contre leur volonté le sang d'un homme,

12. afin que le parent de celui qui aura été mis à mort ne puisse tuer le fugitif lorsqu'il s'y sera retiré, jusqu'à ce qu'il se présente devant le peuple, et que son affaire soit jugée.

13. De ces villes qu'on séparera des autres pour être l'asile des fugitifs,

14. il y en aura trois en deçà du Jourdain, et trois dans le pays de Chanaan,

15. qui serviront et aux enfants d'Israël, et aux étrangers qui seront venus du dehors, afin que celui qui aura répandu contre sa volonté le sang d'un homme y trouve un refuge.

16. Si quelqu'un frappe avec le fer, et que celui qui aura été frappé meure, il sera coupable d'homicide, et il sera lui-même puni de mort.

17. S'il jette une pierre, et que celui qu'il aura frappé en meure, il sera puni de même.

18. Si celui qui aura été frappé avec du bois meurt, sa mort sera vengée par l'effusion du sang de celui qui l'aura frappé.

19. Le parent de celui qui aura été mis à mort tuera l'homicide; il le tuera aussitôt qu'il l'aura saisi.

20. Si un homme pousse rudement celui qu'il hait, ou s'il jette quelque chose contre lui par un mauvais dessein;

21. ou si, étant son ennemi, il le frappe de la main et qu'il en meure, celui qui aura frappé sera coupable d'homicide; et le parent de celui qui aura été mis à mort pourra le tuer aussitôt qu'il l'aura trouvé.

22. Que si c'est par hasard et sans haine,

23. et sans aucun mouvement d'inimitié qu'il a fait quelqu'une de ces choses,

24. et que cela se prouve devant le peuple; après que la cause du meurtre aura été agitée entre celui qui aura frappé et le parent du mort,

25. il sera délivré, comme étant innocent, des mains de celui qui voulait venger le sang répandu, et il sera ramené par sentence dans la ville où il s'était réfugié, et y demeurera jusqu'à la mort du grand prêtre qui a été sacré de l'huile sainte.

26. Si l'homicide est trouvé hors des limites des villes qui ont été destinées pour les bannis,

27. et qu'il soit tué par celui qui voulait venger le sang répandu, celui qui l'aura tué ne sera point censé coupable;

28. car le fugitif devait demeurer dans la ville jusqu'à la mort du pontife; mais, après sa mort, le meurtrier retournera dans son pays.

29. Cela sera observé comme une loi perpétuelle dans tous les lieux où vous pourrez habiter.

30. On ne punira l'homicide qu'après avoir entendu les témoins. Nul ne sera condamné sur le témoignage d'un seul.

31. Vous ne recevrez point d'argent de celui qui veut se racheter de la mort qu'il a méritée pour avoir répandu le sang, mais il mourra lui-même aussitôt.

32. Les bannis et les fugitifs ne pourront nullement revenir dans leur ville avant la mort du pontife,

33. de peur que vous ne souilliez la terre où vous habiterez, et qu'elle ne demeure impure par le sang impuni des innocents qu'on a répandu; car elle ne peut être autrement purifiée que par l'effusion du sang de celui qui aura versé le sang.

34. C'est ainsi que votre terre deviendra pure, et que Je demeurerai parmi vous. Car c'est Moi qui suis le Seigneur, qui habite au milieu des enfants d'Israël.





“Uma só coisa é necessária: estar perto de Jesus”. São Padre Pio de Pietrelcina