1. Or les enfants de Ruben et de Gad avaient un grand nombre de troupeaux, et ils possédaient en bétail des richesses infinies. Voyant donc que les terres de Jazer et de Galaad étaient propres à nourrir des bestiaux,

2. ils vinrent trouver Moïse, et Eléazar le grand-prêtre, et les princes du peuple, et ils leur dirent:

3. Ataroth, Dibon, Jazer, Nemra, Hésébon, Eléalé, Saban, Nébo et Béon,

4. toutes terres que le Seigneur a réduite sous la domination des enfants d'Israël, sont un pays très fertile et propre à nourrir le bétail; et nous avons, nous vos serviteurs, beaucoup de troupeaux.

5. Si nous avons donc trouvé grâce devant vous, nous vous supplions de nous donner la possession de cette terre, à nous vos serviteurs, sans que vous nous fassiez passer le Jourdain.

6. Moïse leur répondit: Vos frères iront-ils au combat pendant que vous demeurerez ici en repos?

7. Pourquoi découragez-vous les esprits des enfants d'Israël, afin qu'ils n'osent passer dans le pays que le Seigneur doit leur donner?

8. N'est-ce pas ainsi qu'ont agi vos pères, lorsque je les envoyai de Cadès-barné pour considérer ce pays?

9. Car étant venus jusqu'à la vallée de la Grappe de raisin, après avoir considéré tout le pays, ils jetèrent la frayeur dans le coeur des enfants d'Israël, pour les empêcher d'entrer dans la terre que le Seigneur leur avait donnée.

10. Et le Seigneur fit ce serment dans Sa colère:

11. Ces hommes, dit-Il, qui sont sortis de l'Egypte depuis l'âge de vingt ans et au-dessus, ne verront point la terre que J'ai promise avec serment à Abraham, à Isaac et à Jacob, parce qu'ils n'ont point voulu Me suivre;

12. excepté Caleb, fils de Jéphoné le Cénézéen, et Josué, fils de Nun, qui ont accompli Ma volonté.

13. Et le Seigneur, S'étant irrité contre Israël, l'a fait errer par le désert pendant quarante ans, jusqu'à ce que toute cette race d'hommes, qui avait ainsi péché en Sa présence, fût entièrement éteinte.

14. Et maintenant, ajouta Moïse, vous avez succédé à vos pères comme des enfants et des rejetons d'hommes pécheurs, pour augmenter encore la fureur du Seigneur contre Israël.

15. Que si vous ne voulez point suivre le Seigneur, Il abandonnera le peuple dans ce désert, et vous serez la cause de la mort de tout ce peuple.

16. Mais les enfants de Ruben et de Gad, s'approchant de Moïse, lui dirent: Nous ferons des parcs pour nos brebis et des étables pour nos troupeaux, et nous bâtirons des villes fortes pour y mettre nos petits enfants;

17. mais, pour nous, nous marcherons armés et prêts à combattre à la tête des enfants d'Israël, jusqu'à ce que nous les ayons mis en possession des lieux où ils doivent s'établir. Cependant nos petits enfants demeureront dans les villes ceintes de murailles, avec tout ce que nous pouvons avoir de bien, afin qu'ils ne soient point exposés aux embûches des gens du pays.

18. Nous ne retournerons point dans nos maisons, jusqu'à ce que les enfants d'Israël possèdent la terre qui doit être leur héritage;

19. et nous ne demanderons point de part au delà du Jourdain, parce que nous possédons déjà la nôtre dans le pays qui est à l'orient de ce fleuve.

20. Moïse leur répondit: Si vous êtes résolus à faire ce que vous promettez, marchez devant le Seigneur tout prêts à combattre;

21. que tous ceux d'entre vous qui peuvent aller à la guerre passent le Jourdain en armes, jusqu'à ce que le Seigneur ait détruit Ses ennemis,

22. et que tout le pays Lui soit assujetti; et alors vous serez irréprochables devant le Seigneur et devant Israël, et vous posséderez, avec l'assistance du Seigneur, les terres que vous désirez.

23. Mais si vous ne faites point ce que vous dites, il est indubitable que vous pécherez contre Dieu, et ne doutez pas que votre péché ne retombe sur vous.

24. Bâtissez donc des villes pour vos petits enfants, et faites des parcs et des étables pour vos brebis et pour vos troupeaux, et accomplissez ce que vous avez promis.

25. Les enfants de Gad et de Ruben répondirent à Moïse: Nous sommes vos serviteurs, nous ferons ce que notre seigneur nous commande.

26. Nous laisserons dans les villes de Galaad nos petits enfants, nos femmes, nos troupeaux et nos bestiaux;

27. et quant à nous, vos serviteurs, nous irons tous à la guerre, prêts à combattre, comme vous, seigneur, nous le commandez.

28. Moïse donna donc cet ordre au grand-prêtre Eléazar, à Josué, fils de Nun, et aux princes des familles dans chaque tribu d'Israël, et leur dit:

29. Si les enfants de Gad et les enfants de Ruben passent tous le Jourdain, et vont en armes avec vous pour combattre devant le Seigneur, après que le pays vous aura été assujetti, donnez-leur Galaad, afin qu'ils le possèdent comme leur propre héritage.

30. Mais s'ils ne veulent pas passer avec vous en armes dans la terre de Chanaan, qu'ils soient obligés de prendre au milieu de vous le lieu de leur demeure.

31. Les enfants de Gad et les enfants de Ruben répondirent: Nous ferons ce que le Seigneur a dit à Ses serviteurs.

32. Nous marcherons en armes devant le Seigneur dans le pays de Chanaan; et nous reconnaissons avoir déjà reçu de ce côté du Jourdain la terre que nous devions posséder.

33. Moïse donna donc en enfants de Gad et de Ruben, et à la moitié de la tribu de Manassé, fils de Joseph, le royaume de Séhon, roi des Amorrhéens, et le royaume d'Og, roi de Basan, et leur pays, avec toutes les villes qui y sont comprises.

34. Les enfants de Gad rebâtirent ensuite les villes de Dibon, d'Ataroth, d'Aroër,

35. d'Etroth, de Sophan, de Jazer, de Jegbaa,

36. de Bethnemra et de Bétharan, villes fortifiées; et ils firent des étables pour leurs troupeaux.

37. Les enfants de Ruben rebâtirent aussi Hésébon, Eléalé, Cariathaïm,

38. Nabo, Baalméon et Sabama, en changeant leurs noms, et donnant des noms nouveaux aux villes qu'ils avaient bâties.

39. Et les enfants de Machir, fils de Manassé, entrèrent dans le pays de Galaad et le ravagèrent, après avoir tué les Amorrhéens qui l'habitaient.

40. Moïse donna donc le pays de Galaad à Machir, fils de Manassé, et Machir y demeura.

41. Jaïr, fils de Manassé, étant entré ensuite dans le pays, se rendit maître de plusieurs bourgs, qu'il appela Havoth-Jaïr, c'est-à-dire les bourgs de Jaïr.

42. Nobé y entra aussi, et prit Canath, avec tous les villages qui en dépendaient; et il lui donna son nom, l'appelant Nobé.





“É loucura fixar o olhar no que rapidamente passa”. São Padre Pio de Pietrelcina