1. Balaam, voyant que le Seigneur voulait qu'il bénît Israël, n'alla plus comme auparavant pour chercher des augures; mais, tournant le visage vers le désert,

2. et élevant les yeux, il vit Israël campé dans ses tentes, et distingué par chaque tribu. Alors l'Esprit de Dieu s'étant saisi de lui,

3. il commença à prophétiser, et à dire: Voici ce que dit Balaam, fils de Béor; voici ce que dit l'homme qui a l'oeil fermé;

4. voici ce que dit celui qui entend les paroles de Dieu, qui a vu les visions du Tout-Puissant, qui tombe, et qui en tombant a les yeux ouverts:

5. Que vos pavillons sont beaux, ô Jacob! que vos tentes sont belles, ô Israël!

6. Elles sont comme des vallées couvertes de grands arbres; comme des jardins le long des fleuves, toujours arrosés d'eau; comme des tentes que le Seigneur même a affermies; comme des cèdres plantés sur le bord des eaux.

7. L'eau coulera toujours de son seau, et sa postérité se multipliera comme l'eau des fleuves. Son roi sera rejeté à cause d'Agag, et le royaume lui sera enlevé.

8. Dieu l'a fait sortir de l'Egypte, et sa force est semblable à celle du rhinocéros. Ils dévoreront les peuples qui seront leurs ennemis, ils briseront leurs os, et les perceront d'outre en outre avec leurs flèches.

9. Quand il se couche, il dort comme un lion, et comme une lionne que personne n'oserait éveiller. Celui qui te bénira sera béni lui-même, et celui qui te mauridra sera regardé comme maudit.

10. Balac, s'irritant contre Balaam, frappa des mains, et lui dit: Je vous avais fait venir pour maudire mes ennemis, et vous les avez au contraire bénis par trois fois.

11. Retournez en votre maison. J'avais résolu de vous faire des présents magnifiques; mais le Seigneur vous a privé de la récompense que je vous avais destinée.

12. Balaam répondit à Balac: N'ai-je pas dit à vos ambassadeurs que vous m'avez envoyés:

13. Quand Balac me donnerait plein sa maison d'or et d'argent, je ne pourrais pas outrepasser les ordres du Seigneur mon Dieu, pour inventer la moindre chose de mon propre esprit ou en bien ou en mal; mais que je dirais tout ce que le Seigneur m'aurait dit?

14. Néanmoins, en m'en retournant dans mon pays, je vous donnerai un conseil, afin que vous sachiez ce que votre peuple pourra faire enfin contre celui-ci.

15. Il recommença donc à prophétiser de nouveau, en disant: Voici ce que dit Balaam, fils de Béor; voici ce que dit l'homme dont l'oeil est fermé;

16. voici ce que dit celui qui entend les paroles de Dieu, qui connaît la doctrine du Très-Haut, qui voit les visions du Tout-Puissant, et qui en tombant a les yeux ouverts:

17. Je le verrai, mais non maintenant: je le considérerai, mais non pas de près. Une étoile sortira de Jacob, un sceptre s'élèvera d'Israël; et il frappera les chefs de Moab, et ruinera tous les enfants de Seth.

18. Il possédera l'Idumée, l'héritage de Séïr passera à ses ennemis, et Israël agira avec grand courage.

19. Il sortira de Jacob un dominateur, qui perdra les restes de la cité.

20. Et ayant vu Amalec, il fut saisi de l'esprit prophétique, et il dit: Amalec a été le premier des peuples ennemis d'Israël, et à la fin il périra.

21. Il vit aussi les Cinéens, et, prophétisant, il dit: Le lieu où vous demeurez est fort; mais quoique vous ayez établi votre nid dans la pierre,

22. et que vous ayez été choisis de la race de Cin, combien de temps pourrez-vous subsister? Car l'Assyrien s'emparera de vous.

23. Il prophétisa encore en disant: Hélas! qui vivra quand Dieu fera ces choses?

24. Ils viendront d'Italie dans des vaisseaux; ils vaincront les Assyriens, ils ruineront les Hébreux, et à la fin ils périront aussi eux-mêmes.

25. Après cela, Balaam se leva et s'en retourna dans son pays. Balac aussi s'en retourna par le même chemin qu'il était venu.





“Há alegrias tão sublimes e dores tão profundas que não se consegue exprimir com palavras. O silêncio é o último recurso da alma, quando ela está inefavelmente feliz ou extremamente oprimida!” São Padre Pio de Pietrelcina