1. Puis Il cria d'une voix forte à mes oreilles, en disant: Ceux qui doivent visiter la ville approchent, et chacun tient dans sa main un instrument de mort.

2. Et voici que six hommes venaient du côté de la porte supérieure qui regarde vers l'aquilon, et chacun avait à la main un instrument de mort; il y avait aussi, au milieu d'eux, un homme vêtu de lin, et portant une écritoire de scribe à sa ceinture; ils entrèrent, et se tinrent près de l'autel d'airain.

3. Et la gloire du Dieu d'Israël s'éleva de dessus le chérubin sur lequel elle était, et vint au seuil de la maison du Seigneur; et elle appela l'homme vêtu de lin, et qui avait l'écritoire de scribe à la ceinture.

4. Et le Seigneur lui dit: Passe au milieu de la ville, au milieu de Jérusalem, et marque un thau sur le front des hommes qui gémissent et qui sont dans le deuil à cause de toutes les abominations qui se font au milieu d'elle.

5. Et Il dit aux autres, ainsi que je l'entendis: Passez à travers la ville après lui, et frappez; que votre oeil n'épargne pas, et soyez sans pitié.

6. Tuez et exterminez le vieillard, le jeune homme et la jeune fille, la femme et le petit enfant, mais ne tuez pas ceux sur lesquels vous verrez le thau, et commencez par Mon sanctuaire. Ils commencèrent donc par les anciens qui étaient devant la maison.

7. Et Il leur dit: Souillez la maison et remplissez les parvis de cadavres; puis sortez. Ils sortirent, et ils frappèrent ceux qui étaient dans la ville.

8. Et après ce carnage, je demeurai là, et je me jetai la face contre terre, et je dis en criant: Hélas! hélas! hélas! Seigneur Dieu; perdrez-Vous donc tous les restes d'Israël, en répandant Votre fureur sur Jérusalem?

9. Et Il me dit: L'iniquité de la maison d'Israël et de Juda est excessive; le pays est rempli de sang, et la ville est remplie d'apostasie; car ils ont dit: Le Seigneur a abandonné le pays, et le Seigneur ne voit point.

10. C'est pourquoi Mon oeil n'épargnera pas, et Je serai sans pitié; Je ferai retomber leurs oeuvres sur leurs têtes.

11. Et voici, l'homme vêtu de lin, et qui avait l'écritoire à la ceinture, fit cette réponse: J'ai fait ce que Vous m'avez commandé.





“Reze, reze! Quem muito reza se salva e salva os outros. E qual oração pode ser mais bela e mais aceita a Nossa Senhora do que o Rosario?” São Padre Pio de Pietrelcina