Fundar 1814 Resultados para: vin

  • Abram avait quatre-vingt-six ans lorsqu'Agar lui enfanta Ismaël. (Genèse 16, 16)

  • Abram entrant déjà dans sa quatre-vingt-dix-neuvième année, le Seigneur lui apparut, et lui dit: Je suis le Dieu tout-puissant; marchez devant Moi, et soyez parfait. (Genèse 17, 1)

  • Abraham se prosterna le visage contre terre, et il rit en disant au fond de son coeur: Un homme de cent ans aurait-il donc bien un fils? et Sara enfanterait-elle à quatre-vingt-dix ans? (Genèse 17, 17)

  • Abraham avait quatre-vingt-dix-neuf ans lorsqu'il se circoncit lui-même. (Genèse 17, 24)

  • Puisque j'ai commencé, reprit Abraham, je parlerai encore à mon Seigneur: Et si Vous en trouviez vingt? Dieu lui dit: Je ne la perdrai point non plus s'il y en a vingt. (Genèse 18, 31)

  • Sur le soir deux Anges vinrent à Sodome, lorsque Lot était assis à la porte de la ville. Les ayant vus, il se leva, alla au-devant d'eux, et se prosterna jusqu'en terre. (Genèse 19, 1)

  • Or Abraham s'étant levé le matin, vint au lieu où il avait été auparavant avec le Seigneur, (Genèse 19, 27)

  • Lorsque Dieu détruisait les villes de ce pays-là, Il Se souvint d'Abraham, et délivra Lot de la ruine de ces villes où il avait demeuré. (Genèse 19, 29)

  • Donnons donc du vin à notre père, et enivrons-le, et dormons avec lui, afin que nous puissions conserver de la race de notre père. (Genèse 19, 32)

  • Elle donnèrent donc cette nuit-là du vin à boire à leur père; et l'aînée dormit avec lui, sans qu'il sentît ni quand elle se coucha, ni quand elle se leva. (Genèse 19, 33)

  • Le jour suivant l'aînée dit à la seconde: Vous savez que j'ai dormi hier avec mon père; donnons-lui encore du vin à boire cette nuit, et vous dormirez aussi avec lui; afin que nous conservions de la race de notre père. (Genèse 19, 34)

  • Elles donnèrent donc encore cette nuit-là du vin à boire à leur père, et sa seconde fille dormit avec lui, sans qu'il sentît non plus ni quand elle se coucha, ni quand elle se leva. (Genèse 19, 35)


“Para consolar uma alma na sua dor, mostre-lhe todo o bem que ela ainda pode fazer.” São Padre Pio de Pietrelcina