Fundar 549 Resultados para: feu

  • Le prêtre, étant vêtu de sa tunique par-dessus le vêtement de lin qui lui couvre les reins, prendra les cendres qui resteront après que le feu aura tout consumé, et, les mettant près de l'autel, (Lévitique 6, 10)

  • Le feu brûlera toujours sur l'autel, et le prêtre aura soin de l'entretenir, en y mettant, le matin de chaque jour, du bois sur lequel il placera l'holocauste, et fera brûler la graisse des hosties pacifiques. (Lévitique 6, 12)

  • C'est là le feu qui brûlera toujours sur l'autel, sans qu'on le laisse jamais éteindre. (Lévitique 6, 13)

  • Car tous les sacrifices des prêtres seront consumés par le feu, et personne n'en mangera. (Lévitique 6, 23)

  • Car, quant à l'hostie qui s'immole pour le péché, et dont on porte le sang dans le tabernacle du témoignage pour faire l'expiation dans le sanctuaire, on n'en mangera point, mais elle sera brûlée par le feu. (Lévitique 6, 30)

  • Mais tout ce qui s'en trouvera de reste au troisième jour sera consumé sur le feu. (Lévitique 7, 17)

  • La chair qui aura touché quelque chose d'impur ne se mangera point, mais elle sera consumée par le feu; celui qui sera pur mangera de la chair de la victime pacifique. (Lévitique 7, 19)

  • Il coupa aussi le bélier en morceaux, et il en fit brûler dans le feu la tête, les membres et la graisse, (Lévitique 8, 20)

  • Et tout ce qui restera de cette chair et de ces pains sera consumé par le feu. (Lévitique 8, 32)

  • Mais il consuma par le feu hors du camp la chair et la peau. (Lévitique 9, 11)

  • Et voici qu'un feu sorti du Seigneur dévora l'holocauste et les graisses qui étaient sur l'autel. Ce que tout le peuple ayant vu, ils louèrent le Seigneur et se prosternèrent le visage contre terre. (Lévitique 9, 24)

  • Alors Nadab et Abiu, fils d'Aaron, ayant pris leurs encensoirs, y mirent du feu, et de l'encens par-dessus, et ils offrirent devant le Seigneur un feu étranger, ce qui ne leur avait point été commandé; (Lévitique 10, 1)


“O Senhor se comunica conosco à medida que nos libertamos do nosso apego aos sentidos, que sacrificamos nossa vontade própria e que edificamos nossa vida na humildade.” São Padre Pio de Pietrelcina