Fundar 4440 Resultados para: ses

  • Alors Yahvé Dieu forma l'homme; il n'était que poussière du sol, mais Dieu souffla dans ses narines une haleine de vie, et l'homme fut un être animé, vivant. (Genèse 2, 7)




  • un or très pur; on y trouve encore des résines parfumées et des pierres précieuses. (Genèse 2, 12)

  • Yahvé Dieu fit alors tomber sur l'homme un profond sommeil pour qu'il s'endorme, il prit une de ses côtes et referma la chair à sa place. (Genèse 2, 21)

  • Il dit à la femme: "Je multiplierai les souffrances de tes grossesses; dans la souffrance tu enfanteras tes fils; tu ne pourras te passer d'un mari, et lui dominera sur toi." (Genèse 3, 16)

  • Lorsque tu cultiveras le sol, il ne te donnera plus ses produits. Tu iras errant comme un fuyard sur la terre." (Genèse 4, 12)

  • Regarde, tu me chasses aujourd'hui du sol cultivable et je devrai me cacher loin de toi. J'irai errant comme un fuyard sur la terre et quiconque me rencontrera pourra me tuer." (Genèse 4, 14)

  • Lamek dit à ses femmes Ada et Sila: "Ecoutez ma voix, femmes de Lamek, prêtez l'oreille à ma parole: J'ai tué un homme pour une blessure, un garçon pour une égratignure. (Genèse 4, 23)




  • Voici l'histoire de Noé. Noé était un homme juste et droit parmi ses contemporains: Noé marchait avec Dieu. (Genèse 6, 9)

  • Noé entra donc dans l'arche avec ses fils, sa femme et les femmes de ses fils pour échapper aux eaux du déluge. (Genèse 7, 7)

  • C'était la six-centième année de la vie de Noé, le dix-septième jour du deuxième mois. En ce jour-là, toutes les fontaines du fond de la mer jaillirent, et les écluses du ciel s'ouvrirent: (Genèse 7, 11)

  • Ce jour-là, Noé entra dans l'arche avec ses fils Sem, Kam et Japhet, avec sa femme et les trois femmes de ses fils. (Genèse 7, 13)

  • Les fontaines du fond de la mer et les écluses du ciel se fermèrent, la pluie s'arrêta de tomber. (Genèse 8, 2)




“O Santo Sacrifício da Missa é o sufrágio mais eficaz, que ultrapassa todas as orações, as boas obras e as penitências. Infalivelmente produz seu efeito para vantagem das almas por sua virtude própria e imediata.” São Padre Pio de Pietrelcina