1. Celui qui fait miséricorde prête à son prochain, et celui qui a la main généreuse garde les préceptes.

2. Prête à ton prochain au temps de sa nécessité; mais à ton tour paye ta dette au prochain au temps fixé.

3. Tiens ta parole et agis loyalement avec lui, et tu trouveras toujours ce qui t'est nécessaire.

4. Beaucoup regardent comme une trouvaille ce qu'ils ont emprunté, et causent de l'ennui à ceux qui les ont secourus.

5. Jusqu'à ce qu'ils aient reçu, ils baisent la main de celui qui leur prête, et ils font des promesses d'une voix humble;

6. mais quand il faut rendre, ils demandent du temps, ils prononcent des paroles de chagrin et de murmure, et ils prétextent que les temps sont mauvais.

7. S'ils peuvent payer, ils s'en défendent; ils rendent à peine la moitié de la dette, et ils regardent cela comme une trouvaille.

8. S'ils ne le peuvent, ils frustrent le créancier de son argent et se font de lui gratuitement un ennemi.

9. Ils le payent en injures et en malédictions, et ils lui rendent l'outrage pour la grâce et le bien qu'il leur a fait.

10. Beaucoup ne prêtent pas, non par dureté, mais parce qu'ils craignent d'être trompés gratuitement.

11. Néanmoins sois magnanime envers le misérable, et ne le fais pas languir pour son aumône.

12. Assiste le pauvre à cause du commandement, et ne le renvoie pas les mains vides, à cause de sa misère.

13. Perds ton argent pour ton frère et pour ton ami, et ne le cache pas sous une pierre, sans profit.

14. Place ton trésor selon les préceptes du Très-Haut, et il te sera plus utile que l'or.

15. Cache ton aumône dans le sein du pauvre, et elle priera pour toi, afin de te délivrer de tout mal.

16. 17, 18. Mieux que le bouclier et la lance du héros, elle combattra contre ton ennemi.

19. L'homme de bien se fait caution pour son prochain, mais celui qui a perdu toute honte l'abandonne à lui-même.

20. N'oublie pas la grâce que te fait celui qui se fait caution, car il a exposé sa vie pour toi.

21. Le pécheur et l'impur fuient celui qui a répondu pour eux.

22. Le pécheur s'attribue le bien de son répondant, et celui qui a le coeur ingrat abandonne son libérateur.

23. Un homme répond pour son prochain et, celui-ci perdant toute honte, en sera abandonné.

24. L'engagement contracté mal à propos a perdu beaucoup d'hommes qui prospéraient, et les a agités comme les flots de la mer.

25. Il a banni en divers lieux des hommes puissants, qui ont erré dans les pays étrangers.

26. Le pécheur qui viole le commandement du Seigneur s'engagera en des cautions fâcheuses, et celui qui cherche à entreprendre beaucoup d'affaires s'expose au jugement.

27. Assiste ton prochain selon ton pouvoir; mais prends garde de ne pas tomber toi-même.

28. Le principal pour la vie de l'homme, c'est l'eau, le pain, le vêtement et une maison qui couvre ce qui doit être caché.

29. Mieux vaut la nourriture du pauvre sous un toit de planches, qu'un festin magnifique dans une maison étrangère, quand on n'a pas de domicile.

30. Contente-toi de peu au lieu de beaucoup, et tu ne t'entendras pas reprocher d'être un étranger.

31. C'est une vie malheureuse que de loger de maison en maison; là où l'on est reçu comme hôte, on n'agit pas avec confiance, et l'on n'ouvre pas la bouche.

32. On reçoit l'hospitalité, on donne à manger et à boire à des ingrats, et après cela on entend des paroles amères:

33. Viens, hôte, prépare la table, et donne à manger aux autres avec ce que tu as.

34. Retire-toi à cause de l'honneur que je dois à mes amis; j'ai besoin de ma maison pour y recevoir mon frère.

35. Ces deux choses sont pénibles à un homme qui a du sens: les reproches de celui qui l'a logé chez lui, et les insultes d'un créancier.




“Não se desencoraje, pois, se na alma existe o contínuo esforço de melhorar, no final o Senhor a premia fazendo nela florir, de repente, todas as virtudes como num jardim florido.” São Padre Pio de Pietrelcina