Gefunden 1868 Ergebnisse für: nom

  • Et Dieu donna à la lumière le nom de Jour, et aux ténèbres le nom de Nuit; et du soir et du matin se fit le premier jour. (Genèse 1, 5)

  • Et Dieu donna au firmament le nom de Ciel; et du soir et du matin se fit le second jour. (Genèse 1, 8)

  • Et Dieu donna à l'élément aride le nom de Terre, et Il appela Mers toutes les eaux rassemblées. Et Il vit que tout cela était bon. (Genèse 1, 10)

  • Le Seigneur Dieu ayant donc formé de la terre tous les animaux terrestres et tous les oiseaux du ciel, il les amena devant Adam, afin qu'il vît comment il les appellerait. Et le nom qu'Adam donna à chacun des animaux est son nom véritable. (Genèse 2, 19)

  • Adam appela tous les animaux d'un nom qui leur était propre, tant les oiseaux du ciel que les bêtes de la terre. Mais il ne se trouvait point d'aide pour Adam qui lui fût semblable. (Genèse 2, 20)

  • Alors Adam dit: Voilà maintenant l'os de mes os, et la chair de ma chair. Celle-ci s'appellera d'un nom qui marque l'homme, parce qu'elle a été prise de l'homme. (Genèse 2, 23)

  • Et Adam donna à sa femme le nom d'Eve, parce qu'elle était la mère de tous les vivants. (Genèse 3, 20)

  • Et ayant connu sa femme, elle conçut et enfanta Hénoch. Et il bâtit une ville qu'il appela Hénoch, du nom de son fils. (Genèse 4, 17)

  • Il naquit aussi à Seth un fils, qu'il appela Enos. C'est lui qui commença d'invoquer le nom du Seigneur. (Genèse 4, 26)

  • Il les créa mâle et femelle, et Il les bénit, et Il leur donna le nom d'Adam au jour qu'ils furent créés. (Genèse 5, 2)

  • Adam, ayant vécu cent trente ans, engendra un fils à son image et à sa ressemblance, et il le nomma Seth. (Genèse 5, 3)

  • Qu'il nomma Noé, en disant: Celui-ci nous consolera parmi nos travaux et les oeuvres de nos mains, sur la terre que le Seigneur a maudite. (Genèse 5, 29)


“Que Maria sempre enfeite sua alma com as flores e o perfume de novas virtudes e coloque a mão materna sobre sua cabeça. Fique sempre e cada vez mais perto de nossa Mãe celeste, pois ela é o mar que deve ser atravessado para se atingir as praias do esplendor eterno no reino do amanhecer.” São Padre Pio de Pietrelcina