1. Job reprit son discours et dit:

2. Par le Dieu vivant qui me refuse justice, par le Tout-Puissant qui remplit mon âme d'amertume:

3. aussi longtemps que j'aurai la respiration, que le souffle de Dieu sera dans mes narines,

4. mes lèvres ne prononceront rien d'inique, ma langue ne proférera pas le mensonge.

5. Loin de moi la pensée de vous donner raison! Jusqu'à ce que j'expire, je défendrai mon innocence.

6. J'ai entrepris ma justification, je ne l'abandonnerai pas; mon coeur ne condamne aucun de mes jours.

7. Que mon ennemi soit traité comme le méchant! Que mon adversaire ait le sort de l'impie!

8. Quel sera l'espoir de l'impie quand Dieu le retranchera, quand il retirera son âme?

9. Est-ce que Dieu écoutera ses cris, au jour où l'angoisse viendra sur lui?

10. Trouve-t-il ses délices dans le Tout-Puissant? Adresse-t-il en tout temps ses prières à Dieu?

11. Je vous enseignerai la conduite de Dieu, et je ne vous cacherai pas les desseins du Tout-Puissant.

12. Voici que vous-mêmes, vous avez tous vu; pourquoi donc discourez-vous en vain?

13. Voici la part que Dieu réserve au méchant, l'héritage que les violents reçoivent du Tout-Puissant.

14. S'il a des fils en grand nombre, c'est pour le glaive; ses rejetons ne seront pas rassasiés de pain.

15. Ses survivants seront ensevelis dans la mort, leurs veuves ne les pleureront pas.

16. S'il amasse l'argent comme la poussière, s'il entasse les vêtements comme la boue,

17. c'est lui qui entasse, mais c'est le juste qui les porte, c'est le juste qui hérite de ton argent.

18. Sa maison est comme celle que bâtit la teigne, comme la hutte que se construit le gardien des vignes.

19. Le riche se couche, c'est pour la dernière fois; il ouvre les yeux, il n'est plus.

20. Les terreurs fondent sur lui comme des eaux, un tourbillon l'enlève au milieu de la nuit.

21. Le vent d'orient l'emporte, et il disparaît; il l'arrache violemment de sa demeure.

22. Dieu lance sur lui ses traits sans pitié, il fuit éperdu loin de sa main;

23. on bat des mains à son sujet, de sa demeure on siffle sur lui.



Livros sugeridos


“Deus nunca me recusou um pedido”. São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.