1. "Envoyez l'agneau du dominateur du pays, de Pétra, à travers le désert, à la montagne de la fille de Sion."

2. Comme des oiseaux fugitifs, comme une nichée que l'on disperse, telles sont les filles de Moab, aux passages de l'Arnon

3. "Conseille-nous, sois notre arbitre ; donne-nous l'ombre, comme dans la nuit, au milieu du jour; cache ceux que l'on poursuit, ne trahis point les fugitifs.

4. "Que les fugitifs de Moab demeurent chez toi; sois-leur une retraite contre le dévastateur; car l'invasion a cessé, la dévastation a pris fin, les oppresseurs ont disparu du pays.

5. Le trône est affermi par la miséricorde, et sur ce trône s'assiéra selon la vérité, dans la tente de David, un juge poursuivant le droit, et zélé pour la justice." --

6. "Nous connaissons l'orgueil de Moab, le très orgueilleux, sa fierté et son orgueil, son arrogance et ses discours mensongers."

7. Que Moab se lamente donc sur Moab ; que tous se lamentent! Sur les gâteaux de raisins de Kir-Haréseth gémissez, tout consternés !

8. Car les champs de Hésebon sont désolés; de la vigne de Sabama, les maîtres des nations ont détruit les treilles elles qui s'étendaient jusqu'à Jazer, allaient se perdre dans le désert, poussaient au loin leurs rejetons, passaient par delà la mer.

9. C'est pourquoi je pleure, comme pleure Jazer, sur la vigne de Sabama ; je vous arrose de mes larmes, Hésebon, Eléalé, car sur vos fruits et sur votre moisson; est venu fondre le cri du pressureur.

10. La joie et l'allégresse ont disparu des vergers ; dans les vignes, plus de chants, plus de cris de joie le vendangeur ne foule plus le vin dans les cuves j'ai fait cesser le cri joyeux du pressureur.

11. Aussi mes entrailles, au sujet de Moab, frémissent comme une harpe, ainsi que mon coeur au sujet de Kir-Harès.

12. Et l'on verra Moab se fatiguer sur ses hauts-lieux; il entrera dans son sanctuaire pour prier, et il n'obtiendra rien.

13. Tel est l'oracle que Yahweh a prononcé sur Moab depuis un long temps.

14. Et maintenant Yahweh parle et dit: "Dans trois ans, comptés comme les années d'un mercenaire, la gloire de Moab avec sa grande multitude sera avilie, et ce qui en restera sera peu de chose, petit et faible".



Livros sugeridos


“E’ na dor que o amor se torna mais forte.” São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.