1. Voici des paroles de Yahvé au prophète Jérémie à propos des nations étrangères.

2. Parole concernant l'Egypte et l'armée du Pharaon Nékao, roi d'Egypte, alors qu'il était à Karkémich sur les rives de l'Euphrate. Il y fut battu par Nabukodonozor, roi de Babylone, en la quatrième année de Joïaqim fils de Josias, roi de Juda.

3. Préparez le petit et le grand bouclier, et marchez au combat;

4. attelez les chevaux cavaliers, montez! alignez-vous, casque en tête, fourbissez vos lances, attachez vos cuirasses!

5. Mais que vois-je? Ils ont peur, ils tournent bride; les plus braves sont mis en fuite, ils fuient sans se retourner. Partout c'est la panique - parole de Yahvé.

6. Le plus agile ne peut échapper, le plus brave ne se sauve pas! Au nord, sur les rives de l'Euphrate, ils ont trébuché, ils sont tombés.

7. Qui donc montait comme le Nil, comme un fleuve aux eaux bouillonnantes?

8. Elle disait: "Je vais monter, recouvrir la terre, emporter les villes avec leurs habitants."

9. Cavaliers, chargez! Chars, partez! Et vous les braves, montrez-vous, gens de Kouch et de Pout avec vos boucliers, et vous Lydiens habiles à manier l'arc!

10. Mais le Seigneur Yahvé aujourd'hui a son jour de vengeance contre ses adversaires. L'épée dévore et veut se rassasier, s'enivrer du sang des victimes; le Seigneur Yahvé célèbre un sacrifice aux rives de l'Euphrate sur les terres du nord.

11. Iras-tu chercher un baume en Galaad, vierge, fille d'Egypte; en vain tu multiplies les remèdes, pour toi il n'y a pas de guérison!

12. Les nations ont appris ta défaite, les échos de ta chute ont rempli le monde, car un guerrier a trébuché sur l'autre, ils sont tombés tous ensemble!

13. Voici la parole que Yahvé adressa au prophète Jérémie lorsque Nabukodonozor roi de Babel vint combattre l'Egypte:

14. Annoncez-le à Migdol, faites-le savoir à Nof et à Tahpahnes, dites leur de se lever, de se préparer, car déjà l'épée a dévoré les environs.

15. Pourquoi Apis s'est-il enfui? Ton taureau n'a-t-il pu résister? Mais non, Yahvé l'a bousculé,

16. il a chancelé, il est tombé. L'un à l'autre ils se disent: "Debout, regagnons notre peuple, notre terre natale, fuyons les ravages de l'épée!"

17. Donnez ce nom à Pharaon, roi d'Egypte: "Bien du bruit quand il est trop tard".

18. Aussi vrai que je vis - parole du Roi, qui s'appelle Yahvé Sabaot, vient un guerrier, un ennemi, semblable au Tabor parmi les montagnes, comme le Carmel au dessus de la mer.

19. Fais donc tes bagages d'exilée, habitante de l'Egypte! Nof bientôt est en ruines, la voilà dévastée, sans habitants!

20. L'Egypte était une belle génisse, mais un taon est arrivé du nord.

21. On voyait chez elle ses mercenaires, comme des veaux à l'engrais sur ses terres; même eux ont tourné le dos, tous ont lâché pied et se sont enfuis; c'est que le jour fatal était arrivé, celui des règlements de compte.

22. Elle siffle comme serpent qui s'enfuit, car vers elle on arrive en force, pour l'abattre avec la hache, comme fait pour l'arbre le bûcheron.

23. Ils ont coupé sa forêt - parole de Yahvé, on ne pouvait y pénétrer; Ils sont venus comme des sauterelles, si nombreux qu'on ne peut les compter.

24. La fille de l'Egypte est couverte de honte, elle s'est vue livrée au peuple du nord.

25. Voici ce que dit Yahvé Sabaot, le Dieu d'Israël: Je m'en vais visiter Amon de No et le Pharaon, l'Egypte avec ses dieux et ses rois; le Pharaon et tous ceux qui mettent en lui leur confiance.

26. Je les livrerai aux mains de ceux qui en veulent à leur vie; aux mains de Nabukodonozor roi de Babel, et aux mains de ses serviteurs. Mais ensuite l'Egypte sera habitée comme elle l'était autrefois - parole de Yahvé.

27. Quant à toi, mon serviteur Jacob, ne crains pas; ne tremble pas Israël, car je viens pour te sauver des pays lointains et ramener tes descendants de leur exil; Jacob reviendra et connaîtra la paix; il sera en sécurité, nul ne l'inquiétera.

28. Sois sans crainte Jacob, mon serviteur - parole de Yahvé, car je suis avec toi. Je détruirai toutes les nations où je t'avais dispersé, mais toi je ne te détruirai pas; je te corrigerai avec justice, ce ne sera pas ma vengeance.



Livros sugeridos


“O temor e a confiança devem dar as mãos e proceder como irmãos. Se nos damos conta de que temos muito temor devemos recorrer à confiança. Se confiamos excessivamente devemos ter um pouco de temor”. São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.