1. David se rendit à Nob, vers le sacrificateur Achimélec, qui accourut effrayé au-devant de lui et lui dit: Pourquoi es-tu seul et n`y a-t-il personne avec toi?

2. David répondit au sacrificateur Achimélec: Le roi m`a donné un ordre et m`a dit: Que personne ne sache rien de l`affaire pour laquelle je t`envoie et de l`ordre que je t`ai donné. J`ai fixé un rendez-vous à mes gens.

3. Maintenant qu`as-tu sous la main? Donne-moi cinq pains, ou ce qui se trouvera.

4. Le sacrificateur répondit à David: Je n`ai pas de pain ordinaire sous la main, mais il y a du pain consacré; si du moins tes gens se sont abstenus de femmes!

5. David répondit au sacrificateur: Nous nous sommes abstenus de femmes depuis trois jours que je suis parti, et tous mes gens sont purs: d`ailleurs, si c`est là un acte profane, il sera certainement aujourd`hui sanctifié par celui qui en sera l`instrument.

6. Alors le sacrificateur lui donna du pain consacré, car il n`y avait là d`autre pain que du pain de proposition, qu`on avait ôté de devant l`Éternel pour le remplacer par du pain chaud au moment où on l`avait pris.

7. Là, ce même jour, un homme d`entre les serviteurs de Saül se trouvait enfermé devant l`Éternel; c`était un Édomite, nommé Doëg, chef des bergers de Saül.

8. David dit à Achimélec: N`as-tu pas sous la main une lance ou une épée? car je n`ai pris avec moi ni mon épée ni mes armes, parce que l`ordre du roi était pressant.

9. Le sacrificateur répondit: Voici l`épée de Goliath, le Philistin, que tu as tué dans la vallée des térébinthes; elle est enveloppée dans un drap, derrière l`éphod; si tu veux la prendre, prends-la, car il n`y en a pas d`autre ici. Et David dit: Il n`y en a point de pareille; donne-la-moi.

10. David se leva et s`enfuit le même jour loin de Saül. Il arriva chez Akisch, roi de Gath.

11. Les serviteurs d`Akisch lui dirent: N`est-ce pas là David, roi du pays? n`est-ce pas celui pour qui l`on chantait en dansant: Saül a frappé ses mille, -Et David ses dix mille?

12. David prit à coeur ces paroles, et il eut une grande crainte d`Akisch, roi de Gath.

13. Il se montra comme fou à leurs yeux, et fit devant eux des extravagances; il faisait des marques sur les battants des portes, et il laissait couler sa salive sur sa barbe.

14. Akisch dit à ses serviteurs: Vous voyez bien que cet homme a perdu la raison; pourquoi me l`amenez-vous?

15. Est-ce que je manque de fous, pour que vous m`ameniez celui-ci et me rendiez témoin de ses extravagances? Faut-il qu`il entre dans ma maison?



Livros sugeridos


“O Senhor sempre orienta e chama; mas não se quer segui-lo e responder-lhe, pois só se vê os próprios interesses. Às vezes, pelo fato de se ouvir sempre a Sua voz, ninguém mais se apercebe dela; mas o Senhor ilumina e chama. São os homens que se colocam na posição de não conseguir mais escutar.” São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.