1. La vie de l'homme sur la terre est celle du soldat, et ses jours sont comme les jours d'un mercenaire.

2. Comme un esclave soupire après l'ombre, et comme un mercenaire attend la fin de son travail,

3. Ainsi je n'ai eu que des mois vides, et je ne compte que des nuits douloureuses.

4. Si je m'endors, je dis : Quand me lèverai-je? et j'attends de nouveau le soir, et je suis rempli de douleurs jusqu'à la nuit.

5. Ma chair est couverte de pourriture et d'une sale poussière; ma peau est toute sèche et retirée.

6. Mes jours ont passé plus vite que la toile n'est coupée par le tisserand, et ils se sont consumés sans aucune espérance.

7. Souvenez-vous que ma vie n'est qu'un souffle, et que mes yeux ne verront plus le bonheur.

8. Le regard de l'homme ne m'apercevra plus. Vos yeux sont sur moi, et je ne pourrai subsister.

9. Comme une nuée se dissipe et passe, ains celui qui descend au séjour des morts ne remontera plus.

10. Il ne reviendra plus dans sa maison, et le lieu où il était ne le reconnaîtra plus.

11. C'est pourquoi je ne retiendrai pas ma langue; je parlerai dans l'affliction de mon esprit, je m'entretiendrai dans l'amertume de mon âme.

12. Suis-je une mer, ou un monstre marin, pour que Vous m'ayez renfermé dans une prison?

13. Si je dis : Mon lit me consolera, et en m'entretenant avec moi-même je me reposerai sur ma couche,

14. Vous me tourmentez par des songes, et Vous me troublez par d'horribles visions.

15. C'est pourquoi mon âme préfère une mort violente, et mes os appellent le trépas.

16. J'ai perdu tout espoir; la vie m'échappe à jamais. Epargnez-moi, car mes jours ne sont que néant.

17. Qu'est-ce que l'homme pour que Vous en fassiez tant de cas? Et comment daignez-Vous appliquer sur lui Votre coeur?

18. Vous le visitez le matin, et aussitôt Vous l'éprouvez.

19. Jusques à quand ne m'épargnerez-Vous pas, et ne me laisserez-Vous pas même avaler ma salive?

20. J'ai péché, que Vous ferai-je, ô gardien des hommes? Pourquoi m'avez-Vous mis en butte à Vos coups, et m'avez-Vous rendu insupportable à moi-même?

21. Pourquoi n'enlevez-Vous pas mon péché, et ne me pardonnez-Vous pas mon iniquité? Je vais bientôt dormir dans la poussière, et quand Vous me chercherez le matin, je ne serai plus.




Livraria Católica

Conheça esses e outros livros em nossa livraria.




“Diante de Deus ajoelhe-se sempre.” São Padre Pio de Pietrelcina