10. Amasa ne se méfiait pas de l'épée que Joab tenait à la main: Joab l'en frappa au ventre et ses entrailles se répandirent à terre. Il n'eut pas besoin de frapper un second coup, Amasa était mort. Alors Joab et son frère Abisaï se lancèrent à la poursuite de Chéba, fils de Bikri.




Livros sugeridos



“Seja grato e beije docemente a mão de Deus. É sempre a mão de um pai que pune porque lhe quer bem” São Padre Pio de Pietrelcina