1. Ne soyez pas nombreux à vous ériger en docteurs, mes frères, sachant que vous vous exposez à un jugement plus sévère.

2. Nous bronchons tous de bien des manières. Si quelqu'un ne bronche pas dans ses paroles, c'est un homme parfait, et il peut tenir en bride tout son corps.

3. Si nous mettons un mors dans la bouche des chevaux, pour qu'ils nous obéissent, nous dirigeons aussi tout leur corps.

4. Voyez aussi les navires: quoique si grands et poussés par des vents impétueux, ils sont dirigés avec un petit gouvernail, selon la volonté de celui qui les conduit.

5. Ainsi la langue n'est qu'un petit membre, et elle se vante de grandes choses. Voyez quelle grande forêt un petit feu peut incendier.

6. La langue aussi est un feu; c'est un monde d'iniquité. La langue est placée parmi nos membres; elle souille tout le corps, elle embrase le cours de notre vie, embrasée elle-même au feu de l'enfer.

7. Toutes les espèces de bêtes sauvages, d'oiseaux, de reptiles, et d'autres animaux peuvent se dompter, et ont été domptés par la nature humaine;

8. mais la langue, aucun homme ne peut la dompter; mal impossible à réprimer, elle est pleine d'un venin mortel.

9. Par elle nous bénissons Dieu notre Père, et par elle nous maudissons les hommes, qui ont été faits à l'image de Dieu.

10. De la même bouche sortent la bénédiction et la malédiction. Il ne faut pas, mes frères, qu'il en soit ainsi.

11. Est-ce que la source fait jaillir, par une même ouverture, de l'eau douce et de l'eau amère?

12. Est-ce qu'un figuier, mes frères, peut produire des raisins, ou une vigne des figues? Ainsi une source salée ne peut pas donner une eau douce.

13. Qui est sage et instruit parmi vous? Qu'il montre ses oeuvres par une bonne conduite, dans une sagesse pleine de douceur.

14. Mais si vous avez un zèle amer et s'il y a un esprit de dispute dans vos coeurs, ne vous glorifiez pas et ne mentez pas contre la vérité.

15. Car une telle sagesse ne descend pas d'en haut, mais elle est terrestre, animale, diabolique.

16. En effet, là où il y a zèle amer et esprit de dispute, il y a du trouble et toute sorte d'actions mauvaises.

17. Mais la sagesse qui vient d'en haut est premièrement chaste, puis pacifique, modérée, conciliante, cédant au bien, pleine de miséricorde et de bons fruits, ne jugeant pas et n'étant pas dissimulée.

18. Or le fruit de la justice est semé dans la paix par ceux qui prodiguent la paix.





“Quando fizer o bem, esqueça. Se fizer o mal, pense no que fez e se arrependa.” São Padre Pio de Pietrelcina