Löydetty 793 Tulokset: Juda

  • Elle conçut pour la quatrième fois, et elle enfanta un fils, et elle dit: Maintenant je louerai le Seigneur. C'est pourquoi elle lui donna le nom de Juda; et elle cessa pour lors d'avoir des enfants. (Genèse 29, 35)

  • Les fils de Lia étaient Ruben, l'aîné de tous, Siméon, Lévi, Juda, Issachar et Zabulon. (Genèse 35, 23)

  • Alors Juda dit à ses frères: Que nous servira de tuer notre frère et d'avoir caché sa mort? (Genèse 37, 26)

  • En ce mème temps, Juda quitta ses frères et vint chez un homme d'Odollam, qui s'appellait Hira. (Genèse 38, 1)

  • Juda fit épouser à Her, son fils aîné, une fille nommée Thamar. (Genèse 38, 6)

  • Ce Her, fils aîné de Juda, fut un très méchant homme, et le Seigneur le frappa de mort. (Genèse 38, 7)

  • Juda dit donc à Onan, son second fils: Epouse la femme de ton frère et vis avec elle, afin que tu suscites des enfants à ton frère. (Genèse 38, 8)

  • Juda dit donc à Thamar, sa belle-fille: Demeurez veuve dans la maison de votre père, jusqu'à mon fils Séla devienne grand; car il avait peur que Séla ne mourût aussi, comme ses autres frères. Ainsi Thamar retourna demeurer dans la maison de son père. (Genèse 38, 11)

  • Beaucoup de temps s'étant passé, la fille de Sué, femme de Juda, mourut. Juda, après l'avoir pleurée et s'être consolé de cette perte, alla à Thamnas avec Hiras d'Odollam, le pasteur de ses troupeaux, pour voir ceux qui tondaient ses brebis. (Genèse 38, 12)

  • Thamar ayant été avertie que Juda, son beau-père, allait à Thamnas pour faire tondre ses brebis, (Genèse 38, 13)

  • Quitta ses habits de veuve, se couvrit d'un grand voile, et, s'étant déguisée, s'assit dans un carrefour, sur le chemin de Thamnas; parce que Séla étant en âge d'être marié, Juda ne le lui avait point fait épouser. (Genèse 38, 14)

  • Juda l'ayant vue, s'imagina que c'était une femme de mauvaise vie; car elle s'était couvert le visage, de peur d'être reconnue. (Genèse 38, 15)


“Quanto maiores forem os dons, maior deve ser sua humildade, lembrando de que tudo lhe foi dado como empréstimo.” São Padre Pio de Pietrelcina