Found 156 Results for: Benjamin

  • Mais Rachel, qui sentait que la violence de la douleur la faisait mourir, étant prête d'expirer, nomma son fils Bénoni, c'est-à-dire le fils de ma douleur; et le père le nomma Benjamin, c'est-à-dire fils de la droite. (Genèse 35, 18)

  • Les fils de Rachel sont Joseph et Benjamin. (Genèse 35, 24)

  • Jacob retint Benjamin avec lui, ayant dit à ses frères qu'il craignait qu'il ne lui arrivât quelque accident en chemin. (Genèse 42, 4)

  • Alors Jacob, leur père, leur dit: Vous m'avez réduit à être sans enfants; Joseph n'est plus, Siméon est en prison, et vous voulez m'enlever Benjamin. Tous ces maux sont retombés sur moi. (Genèse 42, 36)

  • Joseph les ayant vus, et Benjamin avec eux, dit à son intendant: Faites entrer ces hommes chez moi, tuez des victimes et préparez un festin, parce qu'ils mangeront à midi avec moi. (Genèse 43, 16)

  • Joseph, levant les yeux, vit Benjamin, son frère, fils de Rachel, sa mère, et il lui dit: Est-ce là le plus jeune de vos frères, dont vous m'aviez parlé? Mon fils, ajouta-t-il, je prie Dieu qu'Il vous soit toujours favorable. (Genèse 43, 29)

  • En voyant les parts qu'il leur avait données; la part la plus grande vint à Benjamin, elle était cinq fois plus grande que celle des autres. Ils burent ainsi avec Joseph, et ils firent grande chère. (Genèse 43, 34)

  • L'intendant les ayant fouillés, en commençant depuis le plus grand jusqu'au plus petit, trouva la coupe dans le sac de Benjamin. (Genèse 44, 12)

  • Vous voyez de vos yeux, vous et mon frère Benjamin, que c'est moi-même qui vous parle de ma propre bouche. (Genèse 45, 12)

  • Et s'étant jeté au cou de Benjamin son frère, pour l'embrasser, il pleura, et Benjamin pleura aussi en le tenant embrassé. (Genèse 45, 14)

  • Il commanda aussi que l'on donnât deux robes à chacun de ses frères; mais il en donna cinq des plus belles à Benjamin, et trois cents pièces d'argent. (Genèse 45, 22)

  • Les fils de Rachel, femme de Jacob, étaient Joseph et Benjamin. (Genèse 46, 19)


“As almas não são oferecidas como dom; compram-se. Vós ignorais quanto custaram a Jesus. É sempre com a mesma moeda que é preciso pagá-las”. São Padre Pio de Pietrelcina