1. Consolez-vous, consolez-vous, Mon peuple, dit votre Dieu.

2. Parlez au coeur de Jérusalem, et dites-lui que ses maux sont finis, que son iniquité est pardonnée, et qu'elle a reçu de la main du Seigneur le double pour tous ses péchés.

3. Voix de quelqu'un qui crie dans le désert : Préparez le chemin du Seigneur, rendez droits dans la solitude les sentiers de notre Dieu.

4. Toute vallée sera exhaussée, toute montagne et toute colline sera abaissée; les chemins tortueux seront redressés, et les raboteux aplanis;

5. et la gloire du Seigneur sera révélée, et toute chair verra en même temps que la bouche du Seigneur a parlé.

6. Une voix dit : Crie. Et j'ai dit : Que crierai-je? Toute chair est de l'herbe, et toute sa gloire est comme la fleur des champs.

7. L'herbe s'est desséchée, et la fleur est tombée, parce que le souffle du Seigneur a soufflé dessus. Le peuple est vraiment de l'herbe;

8. l'herbe s'est desséchée, et la fleur est tombée; mais la parole de notre Seigneur demeure éternellement.

9. Monte sur une haute montagne, toi qui annonces la bonne nouvelle à Sion; êlève ta voix avec force, toi qui annonces la bonne nouvelle à Jérusalem; élève-la, ne crains point. Dis aux villes de Juda : Voici votre Dieu,

10. Voici que le Seigneur Dieu vient avec puissance, et Son bras dominera; Sa récompense est avec Lui, et Son oeuvre est devant Lui.

11. Comme un pasteur Il fera paître Son troupeau; Il réunira les agneaux dans Ses bras, et Il les prendra dans Son sein; Il portera Lui-même les brebis pleines.

12. Qui a mesuré les eaux dans le creux de Sa main, et qui a pesé les cieux dans Sa paume? qui soutient de trois doigts la masse de la terre? qui a pesé les montagnes avec un poids et les collines dans la balance?

13. Qui a aidé l'Esprit du Seigneur? Qui a été Son conseiller et Lui a montré ce qu'Il devait faire?

14. Qui a-t-Il consulté pour en recevoir de l'instruction? Qui Lui a appris le sentier de la justice? Qui Lui a enseigné la science? Qui Lui a montré le chemin de la sagesse?

15. Voici, les nations sont comme la goutte d'un seau, et comme un grain dans la balance; les îles sont comme une fine poussière.

16. Le Liban ne suffirait pas pour le bûcher, et ses animaux ne suffiraient pas pour l'holocauste.

17. Tous les peuples sont devant Lui comme s'ils n'étaient pas, et Il les regarde comme un rien et un néant.

18. A qui donc ferez-vous ressembler Dieu, et quelle image en tracerez-vous?

19. L'ouvrier ne coule-il pas une statue en fonte? L'orfèvre ne la couvre-t-il pas d'or, et celui qui travaille l'argent ne la couvre-t-il pas de lames d'argent?

20. L'ouvrier habile choisit un bois fort, qui ne pourrisse point; il cherche comment il placera la statue, de sorte qu'elle ne branle pas.

21. Ne le savez-vous pas? Ne l'avez-vous pas appris? Cela ne vous a-t-il pas été annoncé dès le commencement? n'avez-vous pas compris comment la terre a été fondée?

22. C'est Lui qui est assis au-dessus du cercle de la terre, et ceux qui l'habitent sont comme des sauterelles; Il étend les cieux comme un rideau, et Il les déploie comme une tente dressée pour y habiter.

23. Il anéantit ceux qui recherchent les secrets, et Il réduit à rien les juges de la terre.

24. Ils n'avaient pas été plantés ni semés, et leur tronc n'avait pas jeté de racines en terre; tout à coup Il a soufflé sur eux, et ils se sont desséchés, le tourbillon les a emporté comme le chaume.

25. A qui M'avez-vous assimilé et égalé? dit le Saint.

26. Levez vos yeux en haut, et voyez qui a créé ces choses, qui fait marcher en ordre l'armée des astres, et qui les appelle tous par leur nom; Il excelle tellement en grandeur, en vertu et en puissance, que pas un d'eux ne fait défaut.

27. Pourquoi dis-tu, Jacob, pourquoi dis-tu, Israël : Ma voie est cachée au Seigneur, et mon droit passe inaperçu devant mon Dieu?

28. Ne le sais-tu pas, ou ne l'as-tu pas appris? Dieu est le Seigneur éternel qui a créé les extrémités de la terre; Il ne Se lasse point, Il ne Se fatigue pas, et Sa sagesse est impénétrable.

29. Il donne de la force à celui qui est fatigué, et Il multiplie la force et la vigueur de ceux qui sont en défaillance.

30. Les adolescents se lassent et se fatiguent, et les jeunes gens tombent de faiblesse;

31. mais ceux qui espèrent au Seigneur renouvellent leur force; ils prendront des ailes comme l'aigle, ils courront sans se fatiguer, et ils marcheront sans se lasser.




“A mansidão reprime a ira.” São Padre Pio de Pietrelcina