Encontrados 374 resultados para: chez

  • Aucun étranger ne mangera des choses saintes; celui qui demeure chez un prêtre et le mercenaire ne mangeront point des choses saintes. (Lévitique 22, 10)




  • Les terres ne se vendront point à perpétuité, car le pays est à moi, et vous êtes chez moi comme des étrangers et des gens en séjour. (Lévitique 25, 23)

  • Il sera chez toi comme un mercenaire, comme tin hôte ; il te servira jusqu'à l'année du ju­bilé. (Lévitique 25, 40)

  • Il sortira alors de chez toi, lui et ses enfants avec lui, et il retournera dans sa famille, et rentrera dans la propriété de ses pères. (Lévitique 25, 41)

  • Vous pourrez aussi en acheter parmi les enfants des étrangers qui séjournent chez vous, et parmi leurs familles qui vivent avec vous, qu'ils auront engendrés dans votre pays ; et ils seront votre propriété. (Lévitique 25, 45)

  • Il sera chez lui comme un mercenaire de l'année, et son maître ne le traitera point avec dureté sous tes yeux. (Lévitique 25, 53)

  • Le battage du blé se prolongera chez vous jusqu'à la vendange, et la ven­dange atteindra les semailles ; vous man­gerez votre pain à satiété, et vous habiterez en sécurité dans votre pays. (Lévitique 26, 5)




  • Si um étranger séjournant chez vous fait la Pâque de Yahweh, il observera les lois et ordonnances concernant la Pâque. Il y aura un même loi pour vous, pour l'étranger comme pour l'indigene. (Nombres 9, 14)

  • Si un étranger séjournant chez vous, un homme quelconque vivant parmi vous, de génération en génération, offre un sacrifice par le feu, d'une agréable odeur à Yahweh, il fera comme vous ferez. (Nombres 15, 14)

  • Edom lui dit: «Tu ne passeras point chez moi, sinon je sortirai à ta rencontre avec l'épée.» (Nombres 20, 18)

  • Balaam leur dit: «Passez ici la nuit, et je vous donnerai réponse, selon ce que Yahweh me dira.» Et les princes de Moab restèrent chez Balaam. (Nombres 22, 8)

  • Dieu vint à Balaam et lui dit: «Qui sont ces hommes que tu as chez toi?» (Nombres 22, 9)




“O temor e a confiança devem dar as mãos e proceder como irmãos. Se nos damos conta de que temos muito temor devemos recorrer à confiança. Se confiamos excessivamente devemos ter um pouco de temor”. São Padre Pio de Pietrelcina