Encontrados 139 resultados para: Mari

  • La femme revint au petit matin et s'écroula devant la porte de la maison où logeait son mari. Elle resta là jusqu'au lever du jour. (Juges 19, 26)

  • Alors son mari se leva, ouvrit la porte de la maison et sortit pour reprendre sa route. Sa concubine était étendue devant la porte de la maison, les mains sur le seuil. (Juges 19, 27)

  • Alors le Lévite, le mari de la femme assassinée prit la parole et dit: "Je suis entré à Guibéa de Benjamin avec ma concubine pour y passer la nuit, (Juges 20, 4)

  • Elimélek, le mari de Noémi, mourut et elle resta là avec ses deux fils. (Ruth 1, 3)

  • Mahlon et Kilyon moururent à leur tour et la femme resta seule, sans fils et sans mari. (Ruth 1, 5)

  • Que Yahvé accorde à chacune d'entre vous de trouver un mari avec qui elle vivra en paix." Mais tandis qu'elle les embrassait, elles lui répondirent tout en larmes: (Ruth 1, 9)

  • Du côté de son mari, Noémi avait un parent qui s'appelait Booz; c'était un homme respecté qui était du même clan qu'Elimélek. (Ruth 2, 1)

  • Booz lui répondit: "On m'a rapporté tout ce que tu as fait pour ta belle-mère après la mort de ton mari. On m'a dit comment tu as quitté ton père, ta mère et ton pays natal, pour te rendre dans un peuple que tu ne connaissais pas, ni d'hier, ni d'avant-hier. (Ruth 2, 11)

  • Elqana, son mari, lui dit: "Anne, pourquoi pleures-tu, pourquoi ne manges-tu pas, pourquoi es-tu si triste, est-ce que je ne vaux pas mieux pour toi que dix fils?" (1 Samuel 1, 8)

  • Elqana, son mari, monta avec toute sa maison pour offrir à Yahvé le sacrifice comme chaque année et s'acquitter de son voeu. (1 Samuel 1, 21)

  • Anne ne monta pas, mais elle dit à son mari: "Lorsque l'enfant sera sevré, je le conduirai devant Yahvé et il y restera pour toujours." (1 Samuel 1, 22)

  • Chaque année sa mère lui faisait une petite tunique qu'elle lui apportait lorsqu'elle montait avec son mari pour le sacrifice annuel. (1 Samuel 2, 19)


“O mal não se vence com o mal, mas com o bem, que tem em si uma força sobrenatural.” São Padre Pio de Pietrelcina