1. Cependant une grande lumière brillait pour vos saints; les Egyptiens entendaient leur voix sans voir leur visage, et, malgré leurs souffrances passées, les proclamaient heureux.

2. Et parce que, après avoir été maltraités, ils ne se vengeaient pas, ils leur rendaient grâces, et leur demandaient pardon de les avoir traités en ennemis.

3. A la place de ces ténèbres, vous avez donné à vos saints une colonne de feu, guide dans une route inconnue, soleil inoffensif pour leur glorieux pèlerinage.

4. Ils méritaient bien d'être privés de lumière, et d'être emprisonnés dans les ténèbres, ceux qui tenaient enfermés vos enfants, par qui la lumière incorruptible de votre loi devait être donnée au monde.

5. Ils avaient résolu de faire périr les enfants des saints, et, l'un de ces derniers ayant été exposé et délivré, vous leur avez, pour leur châtiment, enlevé la multitude de leurs fils, et vous les avez engloutis tous ensemble dans les flots impétueux.

6. Cette nuit avait été connue d'avance par nos pères, afin que, sachant bien à quelles promesses ils avaient cru, ils eussent meilleur courage.

7. Et ainsi votre peuple attendit la délivrance des justes et l'extermination de ses ennemis.

8. De même que vous avez châtié nos adversaires, du même coup vous nous avez glorifiés en nous appelant à vous.

9. En effet, les pieux enfants des saints offraient leur sacrifice en secret, et faisaient d'un commun accord ce pacte divin : que les saints participeraient aux mêmes biens et aux mêmes dangers; - chantant déjà d'avance les hymnes de leurs pères.

10. Pour leur faire écho, retentissaient les cris discordants des ennemis, et l'on entendait des lamentations sur les enfants qu'on pleurait.

11. L'esclave et le maître étaient punis de la même peine, et l'homme du peuple souffrait la même chose que le roi.

12. Ils avaient tous pareillement, dans un seul genre de mort, des morts sans nombre, et les vivants ne suffisaient pas aux funérailles, car leurs plus nobles rejetons avaient été exterminés en un instant.

13. Ils avaient refusé de croire à cause de leurs sortilèges; quand arriva l'extermination des premiers-nés, ils reconnurent que ce peuple était fils de Dieu.

14. Pendant qu'un profond silence enveloppait tout le pays, et que la nuit était arrivée au milieu de sa course rapide,

15. votre Parole toute-puissante s'élança du haut du ciel, de son trône royal, comme un guerrier impitoyable, au milieu d'une terre vouée à l'extermination,

16. portant comme un glaive aigu votre irrévocable décret; elle était là, remplissant tout de mort; elle touchait au ciel et se tenait sur la terre.

17. Aussitôt des visions de songes effrayants les troublèrent, et des terreurs inattendues tombèrent sur eux.

18. Jetés par terre çà et là à demi-morts, ils révélaient la cause pour laquelle ils mouraient.

19. Car les songes qui les troublaient la leur avaient révélée, afin qu'ils ne mourussent pas sans savoir pourquoi ils étaient si rudement frappés.

20. L'épreuve de la mort atteignit aussi les justes, et il y eut dans le désert une destruction de la multitude; mais votre colère ne dura pas longtemps.

21. Car un homme sans reproche se hâta de combattre pour les coupables; prenant les armes de son ministère, la prière et l'encens expiatoire, il résista à la colère divine et mit un terme au fléau, montrant qu'il était votre serviteur.

22. Il vint à bout de cette sédition, non par la force corporelle, ni par la puissance des armes; mais il dompta par la parole celui qui les châtiait, en rappelant les serments faits aux pères et les alliances.

23. Lorsque déjà les morts étaient tombés en tas les uns sur les autres, s'interposant, il arrêta la colère, et ferma à l'Exterminateur le chemin des survivants.

24. Car sur la robe qui tombait jusqu'à terre était tout l'univers; les noms glorieux des pères étaient gravés sur les quatre rangées de pierres précieuses, et votre majesté sur le diadème de sa tête.

25. Devant ces symboles, l'Exterminateur se retira, il en fut effrayé; car la seule expérience de votre colère était suffisante.



Livros sugeridos


“A ingenuidade e’ uma virtude, mas apenas ate certo ponto; ela deve sempre ser acompanhada da prudência. A astúcia e a safadeza, por outro lado, são diabólicas e podem causar muito mal.” São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.