1. Yahweh parla à Moïse et à Aaron en disant :

2. " Quand un homme aura sur la peau de sa chair une tumeur, une dartre ou une tache blanche, et qu'il viendra ainsi sur la peau de sa chair une plaie de lèpre, on l'amènera à Aaron, le prêtre, ou à l'un de ses fils qui sont prêtres.

3. Le prêtre examinera la plaie qui est sur la peau de la chair : si le poil de la plaie est devenu blanc et que la plaie pa­raisse plus profonde que la peau de la chair, c'est une plaie de lèpre : le prêtre, ayant examiné cet homme, le déclarera impur.

4. S'il y a sur la peau de sa chair une tache blanche qui ne paraisse pas plus profonde que la peau, et que le poil ne soit pas devenu blanc, le prêtre séquestrera pendant sept jours celui qui a la plaie.

5. Le septième jour le prêtre l'examinera: si la plaie lui parait n'avoir pas fait de progrès, ne s'étant pas étendue sur la peau, le prêtre le séquestrera une se­conde fois pendant sept jours.

6. Le prêtre l'examinera une seconde fois le septième jour: si la plaie est devenue terne et ne s'est pas étendue sur la peau, le prêtre déclarera cet homme pur: c'est une dartre; il lavera ses vêtements, et il sera pur.

7. Mais si la dartre s'est étendue sur la peau, après qu'il s'est montré au prêtre pour être déclaré pur, il se montrera une seconde fois au prêtre.

8. Le prêtre l'examinera et, si la dartre s'est étendue sur la peau, le prêtre le déclarera impur c'est la lèpre.

9. Lorsqu'il y aura sur un homme une plaie de lèpre, on l'amènera au prêtre. Le prêtre l'examinera.

10. Et voici, il y a sur la peau une tumeur blanche, et cette tumeur a fait blanchir le poil, et il y a trace de chair vive dans la tumeur ;

11. c'est une lèpre invétérée dans la peau de sa chair : le prêtre le déclarera impur ; il ne l'enfermera pas, car cet homme est impur.

12. Mais si la lèpre s'est épanouie sur la peau et couvre toute la peau de celui qui a la plaie, depuis la tête jusqu'aux pieds, selon tout ce que voient les yeux du prêtre, le prêtre l'examinera,

13. et si la lèpre couvre tout le corps, il déclarera pur celui quia la plaie : il est devenu tout entier blanc; il est pur.

14. Mais le jour où l'on apercevra en lui de la chair vive, il sera impur ;

15. quand le prêtre aura vu la chair vive, il le déclarera impur; la chair vive est im­pure, c'est la lèpre.

16. Si la chair vive change et devient blanche, il ira vers le prêtre. Le prêtre l'examinera,

17. et si la plaie est devenue blanche, le prêtre dé­clarera pur celui qui a la plaie : il est pur.

18. Lorsqu'un homme aura eu sur son corps, sur sa peau, un ulcère, et que, cet ulcère étant guéri,

19. il y aura, à la place de l'ulcère, une tumeur blanche ou une tache d'un blanc rougeâtre, cet homme se montrera au prêtre. Le prêtre l'examinera.

20. Si la tache paraît plus enfoncée que la peau, et que le poil y soit devenu blanc, le prêtre le déclarera impur : c'est une plaie de lèpre qui a fait éruption dans l'ulcère.

21. Mais si le prêtre voit qu'il n'y a pas de poil blanc dans la tache, que celle-ci n'est pas plus enfoncée que la peau et qu'elle est devenue pâle, il séquestrera cet homme pendant sept jours.

22. Si, durant ce temps, la tache s'est étendue sur la peau, le prêtre le déclarera impur c'est une plaie de lèpre.

23. Si au contraire la tache est restée à sa place, sans s'étendre, c'est la cicatrice de l'ulcère le prêtre le déclarera pur.

24. Lorsqu'un homme aura eu sur le corps, sur la peau, une brûlure faite par le feu, s'il se forme sur la trace de la brûlure une tache blanche ou d'un blanc rougeâtre, le prêtre l'examinera.

25. Si le poil est devenu blanc dans la tache et qu'elle paraisse plus profonde que la peau, c'est la lèpre, elle a fait éruption dans la brûlure; le prêtre déclarera cet homme impur ; c'est une plaie de lèpre.

26. Mais si le prêtre voit qu'il n'y a pas de poil blanc dans la tache, qu'elle n'est pas plus enfoncée que la peau et qu'elle est devenue pâle, il séquestrera cet homme pendant sept jours.

27. Le prêtre l'examinera le septième jour. Si la tache s'est étendue sur la peau, le prêtre le déclarera impur. c'est une plaie de lèpre.

28. Mais si la tache est restée à la même place, sans s'étendre sur la peau, et qu'elle soit devenue pâle, c'est la tumeur de la brûlure; le prêtre le déclarera pur, car c'est la cicatrice de la brû­lure.

29. Lorsqu'un homme ou une femme aura une plaie à la tête ou au menton, le prêtre examinera la plaie.

30. Si elle parait plus profonde que la peau, et qu'il y ait du poil jaunâtre et grêle, le prêtre décla­rera cet homme impur : c'est le nétheq, c'est la lèpre de la tête ou du menton.

31. Si le prêtre voit que la plaie du nétheq ne parait pas plus profonde que la peau, sans pourtant qu'il y ait poil noir, le prêtre séquestrera pendant sept jours celui qui a la plaie du nétheq.

32. Le septième jour, le prêtre examinera la plaie. Si le nétheq ne s'est pas étendu, qu'il ne s'y trouve aucun poil jaunâtre et que le nétheq ne paraisse pas plus profond que la peau,

33. celui qui a le nétheq se rasera, mais il ne rasera pas l'endroit de la plaie, et le prêtre le séquestrera une deuxième fois pendant sept jours.

34. Le septième jour, le prêtre examinera le nétheq : si le né­theq ne s'est pas étendu sur la peau et qu'il ne paraisse pas plus profond que la peau, le prêtre déclarera cet homme pur :

35. il lavera ses vêtements, et il sera pur.

36. Si, cepen­dant, après qu'il a été déclaré pur, le nétheq s'étend sur la peau, le prêtre l'examinera ; et si le nétheq s'est étendu sur la peau, le prêtre n'aura pas à recher­cher s'il y a du poil jaunâtre: l'homme est impur.

37. Mais si le nétheq lui paraît n'avoir pas fait de progrès, et qu'il y ait poussé des poils noirs, le nétheq est guéri l'homme est pur, et le prêtre le déclarera pur.

38. Lorsqu'un homme ou une femme aura sur la peau de sa chair des taches blan­ches, le prêtre l'examinera. S'il y a sur la peau de sa chair des taches d'un blanc pâle, c'est un exanthème qui a poussé sur la peau : il est pur.

40. Lorsqu'un homme a perdu ses cheveux sur la tête, il est chauve, mais il est pur.

41. Si ses cheveux sont tombés du côté de la face, il a le front chauve, mais il est pur.

42. Mais si, dans la partie chauve de devant ou de derrière, il se trouve une plaie d'un blanc rougeâtre, c'est la lèpre qui a fait éruption dans la partie chauve de derrière ou de devant.

43. Le prêtre l'examinera. Si la plaie est une tumeur d'un blanc rougeâtre dans la partie chauve de derrière ou de devant, ayant l'aspect d'une lèpre de la peau de la chair, c'est un homme lépreux, il est impur :

44. le prêtre le déclarera impur c'est à la tête qu'est sa plaie de lèpre.

45. Le lépreux, atteint de la plaie, portera ses vêtements déchirés et laissera flotter ses cheveux, il se couvrira la barbe et criera : Impur ! impur !

46. Aussi longtemps que durera sa plaie, il sera impur. Il est impur ; il habitera seul ; sa demeure sera hors du camp.

47. Lorsque, sur un vêtement, il y aura une plaie de lèpre, sur un vêtement de lin ou sur un vêtement de laine,

48. au fil de lin ou de laine destiné à la chaîne ou à la trame, à une peau ou à quelque ouvrage fait de peau,

49. si la plaie est verdâtre ou rougeâtre sur le vêtement, sur la peau, sur le fil destiné à la chaîne ou à la trame, sur tout objet fait de peau, c'est une plaie de lèpre ; on la montrera au prêtre.

50. Le prêtre, après avoir considéré la plaie, enfermera pen­dant sept jours l'objet qui a la plaie. 51 Le septième jour, il examinera la plaie : si la plaie s'est étendue sur le vêtement, sur le fil destiné à la chaîne ou à la trame, sur la peau ou sur un ouvrage quelconque qui est fait de peau, c'est une plaie de lèpre maligne ; l'objet est impur.

52. Il brûlera le vêtement, le fil de lin ou de laine destiné à la chaîne ou à la trame, l'objet quelconque de peau sur lequel se trouve la plaie, car c'est une lèpre maligne l'objet sera brûlé au feu.

53. Mais si le prêtre voit que la plaie ne s'est pas étendue sur le vêtement. sur le fil destiné à la chaîne ou à la trame, sur tout objet fait de peau,

54. il fera laver l'objet qui a la plaie, et il l'en­fermera une seconde fois pendant sept jours.

55. Le prêtre examinera la plaie, sept jours après qu'elleaura été lavée. Si elle n'a pas changéd'aspect et nes'est pas étendue, l'objet est impur : tu le consumeras par le feu; la lèpre en a rongé l'endroit ou l'en­vers.

56. Mais si le prêtre voit que la plaie, sept jours après avoir été lavée, est devenue pâle, il l'arrachera du vêtement, de la peau, ou du fil destiné à la chaîne ou à la trame.

57. Si elle reparaît ensuite sur le vêtement, sur le fil destiné à la chaîne ou à la trame, ou sur tout objet fait de peau, c'est une éruption de lèpre; tu consu­meras par le feu l'objet atteint par la plaie.

58. Mais le vêtement, le fil pour la chaîne ou la trame, tout objet fait de peau que tu auras lavé et d'où la plaie aura disparu, sera lavé une seconde fois et il sera pur.

59. Telle est la loi sur la plaie de la lèpre qui attaque les vêtements de laine ou de lin, le fil pour la chaîne ou pour la trame, tout objet fait de peau, pour déclarer ces choses pures ou impures. "



Livros sugeridos


“Não desperdice suas energias em coisas que geram preocupação, perturbação e ansiedade. Uma coisa somente é necessária: elevar o espírito e amar a Deus.” São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.