Encontrados 801 resultados para: Moïse

  • Quand il eut grandi, elle l'amena à la fille de Pharaon, et il fut pour elle comme un fils. Elle lui donna le nom de Moïse, "car, dit-elle, je l'ai tiré des eaux." (Exode 2, 10)

  • En ce temps-là, Moïse, devenu grand, sortit vers ses frères, et il fut témoin de leurs pénibles travaux; il vit un Egyptien qui frappait un Hébreu d'entre ses frères. (Exode 2, 11)

  • Et cet homme répondit: "Qui t'a établi chef et juge sur nous? Est-ce que tu veux me tuer, comme tu as tué l'Egyptien? " Moïse fut effrayé, et il dit: "Certainement la chose est connue." (Exode 2, 14)

  • Pharaon, ayant appris ce qui s'était passé, cherchait à faire mourir Moïse; mais Moïse s'enfuit de devant Pharaon; il se retira dans le pays de Madian, et il s'assit près du puits. (Exode 2, 15)

  • Les bergers, étant arrivés, les chassèrent; alors Moïse se leva, prit leur défense et fit boire leur troupeau. (Exode 2, 17)

  • Moïse consentit à demeurer chez cet homme, qui lui donna pour femme Sephora, sa fille. (Exode 2, 21)

  • Moïse faisait paître le troupeau de Jéthro, son beau-père, prêtre de Madian. Il mena le troupeau au delà du désert, et arriva à la montagne de Dieu, à Horeb. (Exode 3, 1)

  • L'ange de Yahweh lui apparut en flamme de feu, du milieu du buisson. Et Moïse vit, et voici, le buisson était tout en feu, et le buisson ne se consumait pas. (Exode 3, 2)

  • Moïse dit: "Je veux faire un détour pour considérer cette grande vision, et voir pourquoi le buisson ne se consume point." (Exode 3, 3)

  • Yahweh vit qu'il se détournait pour regarder; et Dieu l'appela du milieu du buisson, et dit: "Moïse ! Moïse Il répondit: "Me voici." (Exode 3, 4)

  • Il ajouta: "Je suis le Dieu de ton père, le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac et le Dieu de Jacob." Moïse se cacha le visage, car il craignait de regarder Dieu. (Exode 3, 6)

  • Moïse dit à Dieu: "Qui suis-je, pour aller vers Pharaon et pour faire sortir d'Egypte les enfants d'Israël?" (Exode 3, 11)


“Devo fazer somente a vontade de Deus e, se lhe agrado, o restante não conta.” São Padre Pio de Pietrelcina