1. Entendez-moi, vous qui poursuivez la justice, vous qui cherchez Yahweh ; considérez le rocher d'où vous avez été taillés et la carrière d'où vous avez été tirés.

2. Considérez Abraham, votre père, et Sara qui vous a enfantés ; car je l'appelai quand il était seul, et je l'ai béni et multiplié.

3. Car Yahweh a consolé Sion, et il a consolé toutes ses ruines. Il a fait de son désert un Eden. et de sa solitude un jardin de Yahweh ; On y trouvera la joie et l'allégresse, les actions de grâces et le bruit des chants.

4. Sois attentif à ma voix, ô mon peuple; ô ma nation, prête-moi l'oreille ! Car la loi sortira de moi, et j'établirai mon commandement pour être la lumière des peuples.

5. Ma justice est proche, mon salut va paraître, et mon bras jugera les peuples; les îles espèrent en moi et se confient dans mon bras.

6. Levez vos yeux vers le ciel, et abaissez vos regards sur la terre ; car les cieux se dissiperont comme une fumée, et ta terre tombera en lambeaux comme un vêtement; et ses habitants périront de même. Mais mon salut durera éternellement, et ma justice ne périra pas.

7. Entendez-moi, vous qui connaissez la justice, ô peuple qui as ma loi dans ton c?ur: Ne craignez pas les injures des hommes, et ne vous effrayez pas de leurs outrages !

8. Car la teigne les dévorera comme un vêtement, et la gerce les rongera comme la laine. Mais ma justice subsistera a jamais, et mon salut jusqu'aux siècles des siècles.

9. Réveille-toi, réveille-toi, revêts-toi de force; bras de Yahweh ! Réveille-toi comme aux jours anciens, comme aux âges d'autrefois. N'est-ce pas toi qui taillas en pièces Rahab, qui transperças le dragon?

10. N'est-ce pas toi qui desséchas la mer, les eaux du grand abîme; qui fis des profondeurs de la mer un chemin, pour faire passer les rachetés?

11. Ainsi les rachetés de Yahweh reviendront; Ils viendront dans Sion avec des cris de joie; une allégresse éternelle couronnera leur tête, la joie et l'allégresse les envahiront; la douleur et le gémissement s'enfuiront.

12. C'est moi, c'est moi qui vous console. Qui es-tu pour craindre un homme mortel, un fils d'homme qui passe comme l'herbe;

13. pour oublier Yahweh, ton Créateur, qui a étendu les cieux et fondé la terre, et pour trembler perpétuellement, tout le jour, devant la fureur du tyran, lorsqu'il se prépare à te détruire? Et où est-elle ta fureur du tyran?

14. Bientôt celui qui est courbé sera délié; il ne mourra pas dans la fosse, et son pain ne lui manquera pas.

15. Moi, je suis Yahweh, ton Dieu, qui soulève la mer, et ses flots mugissent! Yahweh des armées est son nom.

16. J'ai mis mes paroles dans ta bouche, et je t'ai couvert de l'ombre de ma main, pour planter des cieux et fonder une terre, et pour dire à Sion : "Tu es mon peuple !"

17. Réveille-toi, réveille-toi, lève-toi, Jérusalem, qui as bu de la main de Yahweh la coupe de sa colère, qui as bu, qui as vidé le calice d'étourdissement!

18. Pas un qui l'ait guidée, de tous les fils qu'elle avait enfantés. Pas un qui l'ait prise par la main, de tous les fils qu'elle avait élevés.

19. Ces deux malheurs t'ont frappée -- qui t'adressera des paroles de pitié? -- La dévastation et la ruine, la famine et l'épée - comment te consolerai-je ?

20. Tes fils, épuisés de force, sont gisants au coin de toutes les rues, comme une antilope dans le filet du chasseur, ivre, de la fureur de Yahweh, de la menace de ton Dieu.

21. C'est pourquoi, entends ceci, malheureuse, enivrée, mais non de vin !

22. Ainsi parle ton Seigneur Yahweh, ton Dieu, qui défend son peuple; Voici que j'ai ôté de ta main la coupe d'étourdissement, le calice de ma colère; tu ne les boiras plus désormais.

23. Je les mettrai dans la main de tes persécuteurs de ceux qui tu disaient: "Courbe-toi, que nous passions!" Et tu faisais de ton dos comme un sol, comme une rue pour les passants!



Livros sugeridos


“Seja paciente nas aflições que o Senhor lhe manda.” São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.