1. Il y a un temps fixé pour tout, un temps pour toute chose sous le ciel:

2. Un temps pour naître, et un temps pour mourir; un temps pour planter, et un temps pour arracher ce qui a été planté;

3. Un temps pour tuer, et un temps pour guérir; un temps pour abattre, et un temps pour bâtir;

4. Un temps pour pleurer, et un temps pour rire; un temps pour se lamenter, et un temps pour danser;

5. Un temps pour jeter des pierres, et un temps pour en ramasser; un temps pour embrasser, et un temps pour s'abstenir d'embrassements.

6. Un temps pour chercher et un temps pour perdre; un temps pour garder, et un temps pour jeter;

7. Un temps pour déchirer, et un temps pour coudre; un temps pour se taire, et un temps pour parler;

8. Un temps pour aimer, et un temps pour haïr; un temps pour la guerre, et un temps pour la paix;

9. Quel est l'avantage, pour celui sui travaille, de la peine qu'il se donne?

10. J'ai examiné le labeur auquel Dieu impose aux enfants des hommes de se livrer.

11. Dieu a fait toute chose belle en son temps, il a mis aussi dans leur c?ur l'éternité, mais sans que l'homme puisse comprendre l'?uvre que Dieu fait, du commencement jusqu'à la fin.

12. Et j'ai reconnu qu'il n'y a rien de meilleur pour eux que de se réjouir et se donner du bien-être pendant leur vie,

13. Et en même temps que si un homme mange et boit, et jouit du bien-être au milieu de son travail, c'est là un don de Dieu.

14. J'ai reconnu que tout ce que Dieu fait durera toujours, qu'il n'y a rien à y ajouter ni rien à en retrancher: Dieu agit ainsi afin qu'on le craigne.

15. Ce qui se fait existait déjà, et ce qui se fera a déjà été: Dieu ramène ce qui est passé.

16. J'ai encore vu sous le soleil, qu'au siège même du droit il y a la méchanceté, et au lieu de la justice, il y a l'iniquité.

17. J'ai dit dans mon c?ur: "Dieu jugera le juste et le méchant, car il y a là un temps pour toute chose, et pour toute ?uvre."

18. J'ai dit dans mon c?ur au sujet des enfants des hommes: " Cela arrive ainsi, afin que Dieu les éprouve, et qu'ils voient qu'ils sont quant à eux-mêmes semblables aux bêtes."

19. Car le sort des enfants des homes est le sort de la bête: ils ont un même sort; comme l'un meurt, l'autre meurt aussi, il n'y a qu'un même souffle pour tous; l'avantage de l'homme sur la bête est nul, car tout est vanité. 20.Tout va dans un même lieu; tout est sorti de la poussière, et tout retourne à la poussière.

21. Qui connaît le souffle des enfants des hommes, qui monte en haut, et le souffle de la bête qui descend en bas vers la terre?

22. Et j'ai vu qu'il n'y a rien de mieux pour l'homme que de se réjouir dans ses ?uvres: c'est là sa part. car qui lui donnera de découvrir ce qui arrivera après lui?



Livros sugeridos


“Deus nunca me recusou um pedido”. São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.