1. Il y avait dans la montagne d'Ephraïm un homme du nom de Mika.

2. Il dit à sa mère: "Les onze cents pièces d'argent qu'on t'avait volées et au sujet duquel tu avais prononcé une malédiction, malédiction que j'ai entendue de mes propres oreilles, eh bien, cet argent est entre mes mains: c'est moi qui l'avais pris." Sa mère s'empressa de dire: "Que Yahvé bénisse mon fils!"

3. Il remit les onze cents pièces d'argent à sa mère, mais celle-ci lui dit: "J'avais consacré moi-même cet argent à Yahvé pour mon fils, pour qu'il en fasse une idole et une statuette de bronze; tu peux donc le garder à présent."

4. Mais lui rendit l'argent à sa mère. Sa mère préleva dessus deux cents pièces qu'elle donna au fondeur. Il en fit une idole et une statuette de bronze qui restèrent dans la maison de Mika.

5. Cet homme, Mika, se fit un petit sanctuaire domestique. Il eut un éphod, des téraphim, puis il consacra l'un de ses fils pour qu'il soit son prêtre.

6. En ces jours-là il n'y avait pas de roi en Israël et chacun faisait ce qui lui semblait bon.

7. Il y avait alors à Bethléem de Juda un jeune Lévite qui résidait comme hôte dans ce clan de Juda.

8. Un jour il quitta la ville de Bethléem de Juda pour aller se faire adopter là où il trouverait. Chemin faisant, il arriva à la maison de Mika dans la montagne d'Ephraïm.

9. Mika lui dit: "D'où viens-tu?" Il répondit: "Je suis un Lévite de Bethléem de Juda et je cherche à m'installer comme hôte là où je trouverai."

10. Mika lui dit: "Reste chez moi, tu seras pour moi un père et un prêtre. Je te donnerai dix pièces d'argent par an, ainsi que l'habillement et la nourriture." Le Lévite fut d'accord.

11. Il accepta de rester chez cet homme et il devint pour lui comme l'un de ses fils.

12. Mika consacra le Lévite et le jeune homme devint son prêtre, il servit dans la maison de Mika.

13. Alors Mika pensa: "Maintenant je sais que Yahvé me fera du bien, puisque j'ai pour prêtre un Lévite."



Livros sugeridos


“A ingenuidade e’ uma virtude, mas apenas ate certo ponto; ela deve sempre ser acompanhada da prudência. A astúcia e a safadeza, por outro lado, são diabólicas e podem causar muito mal.” São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.