1. Quelque temps plus tard, le roi Assuérus honora Aman, fils de Hamdata, de la race d'Agag, de façon toute particulière; il le mit au-dessus de tous les hauts fonctionnaires, ses collègues.

2. Par ordre du roi, tous ses serviteurs, responsables du service de la Porte, devaient s'agenouiller et se prosterner devant lui. Mais Mardochée refusa de plier le genou et de se prosterner.

3. Les autres serviteurs du roi qui étaient à la Porte dirent à Mardochée: "Pourquoi désobéis-tu à l'ordre du roi?"

4. Tous les jours ils lui redisaient la même chose, mais il ne les écoutait pas; Mardochée leur dit alors qu'il était Juif. Ils le dénoncèrent auprès d'Aman pour voir s'il persisterait dans son attitude.

5. Lorsqu'Aman vit que Mardochée ne pliait pas le genou et ne se prosternait pas devant lui, il devint furieux.

6. Il aurait pu frapper Mardochée tout seul, mais comme on lui avait appris à quel peuple appartenait Mardochée, Aman chercha à exterminer le peuple de Mardochée, c'est-à-dire tous les Juifs qui étaient dans le royaume d'Assuérus.

7. Au premier mois (c'est le mois de Nisan), en la douzième année du roi Assuérus, on jeta le Pour (c'est-à-dire le sort) en présence d'Aman, pour savoir à quel moment on exterminerait les Juifs; le sort tomba sur le douzième mois, c'est-à-dire le mois d'Adar.

8. Aman dit alors au roi Assuérus: "Dans toutes les provinces de ton royaume on retrouve un peuple inassimilable, dispersé au milieu des autres peuples. Leurs lois ne ressemblent à celles d'aucun autre et ils n'observent pas les lois du roi. Ce n'est pas l'intérêt du roi de les laisser faire.

9. Si le roi le juge bon, donnons l'ordre de les exterminer, et je donnerai dix mille talents d'argent aux fonctionnaires pour qu'ils les versent dans le trésor du roi."

10. Le roi enleva son anneau, avec lequel il scellait ses lettres, et il le donna à Aman, fils d'Hamdata, de la race d'Agag, l'ennemi des Juifs.

11. Le roi ajouta: "Garde ton argent, et fais ce que tu veux avec ce peuple.

12. Le treizième jour du premier mois, on convoqua les secrétaires du roi; on écrivit selon les ordres d'Aman, aux gouverneurs du roi, aux chefs de chaque province et de chaque peuple, à chaque province selon son écriture, à chaque peuple selon sa langue. Les lettres portaient le nom du roi Assuérus, elles étaient scellées avec l'anneau royal.

13. Des messagers portèrent ces lettres dans toutes les provinces du royaume: on y ordonnait de faire disparaître, de tuer, d'exterminer en un même jour tous les Juifs, les jeunes gens comme les vieillards, les enfants avec les femmes, le treizième jour du douzième mois (c'est le mois d'Adar) On mettrait au pillage tous leurs biens.

14. On devait remettre une copie de cette lettre dans chaque province pour qu'elle ait force de loi, et la faire connaître à tous les peuples pour qu'ils soient prêts ce jour-là.

15. Sur l'ordre du roi les messagers partirent aussitôt; la loi fut publiée d'abord dans la forteresse de Suse. La ville de Suse en resta abasourdie, tandis que le roi et Aman ne faisaient que boire et festoyer.



Livros sugeridos


“Meu Deus, perdoa-me. Nunca Te ofereci nada na minha vida e, agora, por este pouco que estou sofrendo, em comparação a tudo o que Tu sofreste na Cruz, eu reclamo injustamente!” São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.