1. Prends le cas de deux hommes qui se sont querellés. Ils sont venus devant le tribunal et on les a jugés: l'innocent a été libéré et le coupable, condamné.

2. Si le coupable a mérité d'être battu, le juge le fera étendre à terre et l'homme recevra en sa présence le nombre de coups que mérite sa faute.

3. On ne lui donnera pas plus de quarante coups car, avec davantage de coups, ton frère serait trop malmené et il resterait déshonoré à tes yeux.

4. Tu ne muselleras pas le boeuf qui bat le grain.

5. Lorsque des frères habitent ensemble et que l'un d'eux meurt sans avoir de fils, la femme du mort ne peut être reprise par un étranger. Son beau-frère s'approchera d'elle et la prendra pour femme. Il remplira envers elle son devoir de beau-frère,

6. et le premier enfant qu'elle mettra au monde sera regardé comme le fils de celui qui est mort; ainsi son nom ne disparaîtra pas en Israël.

7. Mais si cet homme refuse de prendre sa belle-soeur, elle ira trouver les anciens à la porte de la ville et elle leur dira: "Mon beau-frère refuse de maintenir vivant en Israël le nom de son frère. Il ne veut pas remplir envers moi son devoir de beau-frère."

8. Alors les anciens le convoqueront et lui parleront. Et s'il s'entête à dire: "Je ne veux pas la prendre pour femme!"

9. sa belle-soeur s'avancera vers lui en présence des anciens, elle lui enlèvera du pied sa sandale et lui crachera au visage. Elle dira: "Voilà ce qu'on fait à celui qui n'assure pas une descendance à son frère."

10. Dès lors, en Israël, on appellera sa maison: la maison du déchaussé.

11. Un autre cas: des hommes se battent et la femme de l'un d'eux saisit par les parties honteuses celui qui frappe son mari, car elle veut le délivrer.

12. Même dans ce cas tu lui trancheras la main: tu seras sans pitié pour elle.

13. Tu n'auras pas dans ton sac deux poids, un lourd et un léger.

14. Tu n'auras pas dans ta maison deux mesures, une grande et une petite.

15. Mais tes poids seront justes, tes mesures seront justes; ainsi tu vivras de longs jours sur la terre que Yahvé ton Dieu te donne.

16. Celui qui fait autrement est un malhonnête, il déplaît à Yahvé ton Dieu.

17. Souviens-toi de ce que t'a fait Amalec sur la route, lorsque tu sortais d'Egypte.

18. Il est venu à ta rencontre et a attaqué à l'arrière tous ceux des tiens qui étaient épuisés, car vous étiez tous fatigués et découragés. Il n'a eu aucune crainte de Dieu.

19. C'est pourquoi, lorsque Yahvé ton Dieu t'aura donné du repos et t'aura délivré de tes ennemis, lorsque tu seras dans le pays que Yahvé ton Dieu te donne en héritage pour le posséder, tu effaceras la mémoire d'Amalec de dessous les cieux. Ne l'oublie pas!



Livros sugeridos


“Padre Pio disse a um filho espiritual: Trabalhe! Ele perguntou: No que devo trabalhar, Padre? Ele respondeu: Em amar sempre mais a Jesus!” São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.