1. Nous étions donc sauvés. C'est alors que nous avons su que l'île s'appelait Malte.

2. Les indigènes nous ont accueilli avec une cordialité peu courante. Ils ont allumé un feu et on s'est occupé de nous, car la pluie maintenant tombait, et il faisait froid.

3. Paul avait ramassé une brassée de bois sec. Au moment où il l'a jetée dans le feu, la chaleur en a fait sortir une vipère qui est restée accrochée à sa main.

4. Voyant la vipère qui pendait de sa main, les indigènes se sont dit: "Celui-là est sûrement un meurtrier: il a eu beau échapper à la mer, la Justice ne lui permet pas de vivre."

5. Mais Paul a secoué la bête dans le brasier et lui n'a eu aucun mal.

6. Les autres s'attendaient à le voir enfler et tomber mort subitement, mais le temps passait et rien d'anormal ne lui arrivait. En voyant cela, ils ont changé d'avis et ils ont commencé à dire que c'était un dieu.

7. Les terres près de là appartenaient au premier personnage de l'île: il s'appelait Publius. Il nous a accueilli et nous a offert très aimablement l'hospitalité durant trois jours.

8. Le père de Publius était retenu au lit par une dysenterie et il avait de la fièvre. Paul est allé le voir; il a prié et lui a fait l'imposition des mains, et il l'a guéri.

9. Du coup tous les autres de l'île qui avaient des malades se sont présentés et ils ont été rétablis.

10. Ils nous ont donc montré beaucoup d'égards, et quand nous sommes repartis, ils nous ont pourvus de tout le nécessaire.

11. Trois mois plus tard, nous partions sur un bateau d'Alexandrie qui avait passé l'hiver dans l'île; il portait le pavillon des Dioscures.

12. Nous avons mis à la voile sur Syracuse où nous sommes restés trois jours.

13. De là, longeant la côte, nous avons atteint Reggio. Le jour suivant le vent du sud est arrivé et deux jours plus tard nous étions à Potioles.

14. Là nous avons trouvé les frères, qui ont insisté pour que nous nous arrêtions chez eux huit jours. Et ainsi nous avons atteint Rome.

15. Les frères y avaient reçu de nos nouvelles et ils sont venus jusqu'au Forum d'Appius, aux Trois-Tavernes, pour nous rencontrer. En les voyant, Paul a rendu grâces à Dieu et s'est senti réconforté.

16. Quand nous sommes entrés dans Rome, le centurion a remis les prisonniers au gouverneur militaire, mais Paul a eu l'autorisation de se loger à ses frais, avec le soldat qui le gardait.

17. Trois jours plus tard Paul convoquait les plus importants des Juifs. Quand ils furent chez lui, il commença à leur dire: "Frères, on m'a amené de Jérusalem comme prisonnier; j'ai été livré aux Romains alors que je n'avais offensé en rien les autorités de notre peuple ou les coutumes de nos pères.

18. Après examen, les Romains voulaient me relâcher, vu qu'il n'y avait rien dans mon cas qui mérite la mort.

19. Mais devant l'opposition des Juifs, j'ai été forcé d'en appeler à César, sans avoir pourtant la moindre intention d'accuser les autorités de mon peuple.

20. Voilà pourquoi j'ai demandé à vous voir et à vous parler. Si je porte cette chaîne, c'est à cause de l'espérance d'Israël."

21. Ils lui dirent: "Nous n'avons pas reçu de lettres de Judée à ton sujet, et aucun des frères qui sont passés ne nous a dit ou transmis quelque chose de défavorable à ton sujet.

22. Mais nous aimerions entendre de toi comment tu te situes, car nous savons que cette secte rencontre partout de l'opposition.

23. Ils fixèrent avec lui un rendez-vous, et un bon nombre d'entre eux vinrent à son logement. Il leur fit tout un exposé: depuis le matin jusqu'au soir il leur parla du royaume de Dieu, partant de la loi de Moïse et des Prophètes, pour les convaincre au sujet de Jésus.

24. Certains se laissaient persuader par ses raisons, les autres refusaient de croire.

25. Ils n'étaient pas d'accord entre eux quand ils se retirèrent, et Paul leur dit ces mots: "L'Esprit Saint a dit vrai quand il parlait par le prophète Isaïe au sujet de vos pères:

26. Va vers ce peuple et dis leur: Vous aurez beau écouter, vous ne comprendrez rien; vous aurez beau regarder, vous ne verrez pas.

27. Oui, ce peuple a la conscience endurcie; leurs oreilles ne savent plus entendre, et leurs yeux sont bouchés. Ils ont peur de voir de leurs yeux et d'entendre de leurs oreilles, mais alors leur coeur comprendrait et se convertirait, et moi je les guérirais.

28. Sachez que déjà, ce salut de Dieu a été annoncé aux païens: eux l'écouteront."

29. Sur ce les Juifs repartirent, ayant entre eux de fortes discussions.)

30. Paul, donc, avait ce logement particulier qu'il louait; il y resta deux années entières. Il y recevait tous ceux qui venaient le voir;

31. il leur faisait l'annonce du Royaume de Dieu et leur enseignait avec beaucoup d'assurance tout ce qui a trait au Christ Jésus, le Seigneur, et personne ne l'en empêchait.



Livros sugeridos


“Pobres e desafortunadas as almas que se envolvem no turbilhão de preocupações deste mundo. Quanto mais amam o mundo, mais suas paixões crescem, mais queimam de desejos, mais se tornam incapazes de atingir seus objetivos. E vêm, então, as inquietações, as impaciências e terríveis sofrimentos profundos, pois seus corações não palpitam com a caridade e o amor. Rezemos por essas almas desafortunadas e miseráveis, para que Jesus, em Sua infinita misericórdia, possa perdoá-las e conduzi-las a Ele.” São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.