1. Paul regarda un moment le sanhédrin, puis il leur dit: "Frères, je n'ai rien à me reprocher devant Dieu pour la façon dont j'ai agi jusqu'ici."

2. Sur ce, le grand prêtre Ananias ordonna à ses assistants de le frapper sur la bouche.

3. Mais Paul lui adressa ces mots: "C'est Dieu qui va te frapper, muraille blanchie! Tu es là pour me juger selon la Loi, et tu violes la Loi en ordonnant de me frapper."

4. Les assistants lui dirent: "Tu oses insulter le grand prêtre de Dieu?"

5. Paul répondit: "Frères, je ne savais pas qu'il était le grand prêtre. Bien sûr il est écrit: Tu ne maudiras pas le chef de ton peuple."

6. Paul savait qu'une partie d'entre eux étaient Saducéens, et les autres Pharisiens, c'est pourquoi il s'écria en plein sanhédrin: "Frères, je suis Pharisien, fils de Pharisiens, c'est pour notre espérance que je suis mis en accusation, pour la résurrection des morts!"

7. A ces mots, les Pharisiens et les Saducéens entrèrent en conflit, et l'assemblée se divisa.

8. Car les Saducéens disent qu'il n'y a pas de résurrection, et pas davantage d'anges ou d'esprit, alors que les Pharisiens admettent l'un et l'autre.

9. Il y eut donc un grand vacarme. Quelques maîtres de la Loi du parti des Pharisiens se levèrent pour déclarer: "Nous ne voyons rien à reprocher à cet homme: peut-être qu'un esprit ou un ange lui a parlé."

10. Le conflit prenait des proportions et le commandant eut peur qu'ils ne mettent Paul en pièces. Il ordonna à la troupe de descendre et de le leur reprendre pour le conduire à la forteresse.

11. La nuit suivante le Seigneur vint à Paul et lui dit: "Courage! Tu as été mon témoin à Jérusalem, il faut que tu le sois pareillement à Rome."

12. Quand il fit jour, un certain nombre de Juifs firent un complot. Ils s'enga-gèrent sous peine de malédiction à ne rien manger ni boire tant qu'ils n'auraient pas tué Paul.

13. Ils étaient plus de quarante à avoir fait ensemble ce serment.

14. Quelques-uns d'entre eux allèrent trouver les grands prêtres et les Anciens et leur dirent: "Nous nous sommes engagés sous peine de malédiction à ne rien avaler jusqu'à ce que nous ayons tué Paul.

15. Allez donc trouver le commandant avec les Anciens, et demandez-lui d'amener Paul parce que vous voulez examiner à fond son cas. Et nous, avant qu'il n'approche, nous sommes là pour le tuer.

16. Le fils de la soeur de Paul entendit parler du complot qui se tramait. Il alla à la forteresse pour le lui faire savoir.

17. Paul appela alors l'un des centurions et lui dit: "Conduis donc ce garçon au commandant, il a une information à lui donner."

18. L'autre l'emmena chez le comandant auquel il dit: "Le prisonnier Paul vient de m'appeler pour me demander de t'amener ce garçon. Il a quelque chose à te dire."

19. Le commandant le prit par le bras et, une fois seuls, il posa la question: "Quelle nouvelle as-tu pour moi?"

20. Et le garçon lui dit: "Les Juifs ont pris une décision; ils vont te demander de faire descendre Paul demain au sanhédrin sous le prétexte qu'ils veulent regarder son cas de plus près.

21. Mais toi, ne les crois pas. Il y a là plus de quarante hommes qui se sont engagés sous peine de malédiction à ne pas manger ni boire avant de l'avoir tué, et ils le guettent. Ils sont prêts et n'attendent que ta réponse."

22. Le commandant renvoya le garçon avec cette recommandation: "Ne dis surtout à personne que tu m'as révélé cette affaire."

23. Il appela alors deux centurions et leur dit: "Tenez prêts deux cents soldats pour aller à Césarée, et avec eux soixante-dix chevaux et deux cents auxiliaires. Départ au troisième quart de la nuit.

24. Vous préparerez des montures pour y faire monter Paul et le mettre en sûreté chez le gouverneur Félix."

25. Il écrivit ensuite une lettre qui disait:

26. "Claudius Lysias envoie ses respects à son Excellence le gouverneur Félix.

27. Les Juifs s'étaient emparés de cet homme et ils étaient sur le point de le tuer. J'ai su qu'il était Romain, aussi je suis intervenu avec la troupe et je l'ai enlevé.

28. J'ai voulu savoir de quoi ils l'accusaient et je l'ai amené à leur sanhédrin.

29. Là j'ai vu qu'on l'accusait pour des histoires de leur loi, mais qu'il n'y avait aucun crime qui mérite la mort ou la prison.

30. Maintenant on m'informe d'un complot qu'ils ont monté contre lui; je te l'envoie donc et je fais savoir à ses accusateurs qu'ils aillent te parler à son sujet."

31. Les soldats prirent Paul conformément aux ordres reçus et, de nuit, ils partirent avec lui pour Antipatris.

32. Le lendemain ils revinrent à la citadelle, laissant les cavaliers continuer avec lui.

33. Ceux-ci remirent la lettre au gouverneur et lui présentèrent Paul.

34. Le gouverneur s'informa, demanda de quelle contrée Paul était ressortissant et, quand il sut qu'il était de Cilicie, il déclara:

35. "Je t'entendrai quand tes accusateurs se présenteront." Après quoi il ordonna de le garder dans le palais d'Hérode.



Livros sugeridos


“Não se desencoraje, pois, se na alma existe o contínuo esforço de melhorar, no final o Senhor a premia fazendo nela florir, de repente, todas as virtudes como num jardim florido.” São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.