1. Alors le roi se troubla, il monta à la chambre haute de la porte et se mit à pleurer. Tout en marchant il parlait ainsi: "Mon fils Absalom! Mon fils! Mon fils Absalom! Pourquoi ne suis-je pas mort à ta place? Absalom, mon fils! Mon fils!"

2. On le dit à Joab: "Le roi pleure et se lamente sur Absalom."

3. Ce jour-là la victoire se changea en deuil pour tout le peuple, car tout le peuple apprit que le roi était désespéré à cause de son fils.

4. C'est pourquoi ce jour-là le peuple rentra sans bruit dans la ville, comme des gens qui ont fui pendant la bataille et qui rentrent tout honteux sans se faire remarquer.

5. Le roi, lui, s'était voilé la face et il criait à haute voix: "Mon fils Absalom! Absalom, mon fils! Mon fils!"

6. Joab entra dans la chambre du roi et lui dit: "Aujourd'hui tu couvres de honte tous tes serviteurs. Ils t'ont sauvé la vie, la vie des tes fils et de tes filles, la vie de tes femmes et de tes concubines.

7. Mais tu aimes ceux qui te haïssent et tu haïs ceux qui t'aiment. Tu le montres bien aujourd'hui: tes serviteurs et leurs chefs ne sont rien pour toi et si aujourd'hui Absalom était en vie, et que tous nous soyons morts, tu serais très content.

8. Maintenant lève-toi, sors et parle à tes serviteurs! Je le jure par Yahvé, si tu ne sors pas, personne ne restera près de toi cette nuit, et ce serait pour toi un plus grand malheur que tous ceux qui t'ont frappé depuis ta jeunesse jusqu'à aujourd'hui."

9. Alors le roi se leva et vint s'asseoir à la porte. On l'annonça à tout le peuple: "Voici, le roi est assis à la porte." Et tout le peuple se présenta devant le roi. Tous les gens d'Israël s'étaient enfui chez eux,

10. et dans toutes les tribus d'Israël on discutait. On disait: "C'est le roi qui nous a délivrés de la main de tous nos ennemis, c'est lui qui nous a délivrés des Philistins, et maintenant à cause d'Absalom il a dû s'enfuir du pays.

11. Cet Absalom que nous avions consacré comme roi, il est mort dans la bataille, alors, ne ferez-vous rien pour ramener le roi?"

12. Ce que l'on disait dans tout Israël arriva aux oreilles du roi. Le roi David donna cette mission aux prêtres Sadoc et Ebyatar: "Faites passer ce message aux anciens de Juda: Pourquoi seriez-vous les derniers à faire revenir le roi chez lui?

13. N'êtes-vous pas mes frères? N'êtes-vous pas de ma chair et de mes os? Pourquoi seriez-vous les derniers à faire revenir le roi?

14. Vous direz aussi à Amasa: N'es-tu pas de ma chair et de mes os? Que Dieu me maudisse et me maudisse encore si je ne te fais pas chef de l'armée à la place de Joab."

15. Par ces paroles il gagna la confiance de tous les hommes de Juda, et d'un commun accord ils envoyèrent ce message au roi: "Reviens avec tous tes serviteurs."

16. Le roi revint donc. Il atteignait le Jourdain lorsque les gens de Juda arrivèrent à Guilgal, venant à la rencontre du roi pour l'aider à traverser le Jourdain.

17. Chiméï fils de Guéra, le Benjaminite de Bahourim, descendait avec les gens de Juda au-devant du roi David,

18. amenant avec lui mille hommes de la tribu de Benjamin. Siba, l'intendant de la maison de Saül, était descendu dans le Jourdain avec ses quinze fils et ses vingt serviteurs au devant du roi David,

19. pour faire traverser la famille du roi, et pour toute autre chose qu'il pouvait désirer. Chiméï fils de Guéra se jeta aux pieds du roi au moment où il traversait le Jourdain.

20. Il dit au roi: "Que mon seigneur oublie ma faute, ne m'en garde pas rancune. Oublie le mal que ton serviteur a fait à mon seigneur le roi, le jour où il sortait de Jérusalem.

21. Ton serviteur sait bien qu'il a péché, mais aujourd'hui il est venu le premier de toute la maison de Joseph pour descendre à la rencontre de mon seigneur le roi."

22. Abisaï fils de Sérouya prit la parole et dit: "Chiméï mérite la mort, car il a maudit le roi consacré par Yahvé."

23. Mais David répondit: "Ne vous mêlez pas de mes affaires, fils de Sérouya, vous me feriez du tort aujourd'hui si quelqu'un était mis à mort en Israël. Je sais très bien qu'aujourd'hui je suis roi de tout Israël."

24. Et le roi fit à Chiméï ce serment: "Tu ne mourras pas."

25. Méribaal, le fils de Saül, était descendu lui aussi à la rencontre du roi. Depuis le jour où le roi était parti, jusqu'à ce jour où il revenait en paix, Méribaal ne s'était pas lavé les pieds ni les mains, il n'avait pas taillé sa moustache ni lavé ses vêtements.

26. Comme il arrivait de Jérusalem au-devant du roi, le roi lui demanda: "Pourquoi n'es-tu pas venu avec moi Méribaal?"

27. Il répondit: "Mon seigneur le roi, c'est mon serviteur qui m'a trompé. Je lui avais dit: Selle mon ânesse, je la monterai pour rejoindre le roi, car tu le sais, ton serviteur est infirme.

28. Et voilà qu'il m'a calomnié auprès de mon seigneur le roi. Mais mon seigneur le roi est comme l'ange de Yahvé, qu'il agisse aujourd'hui comme bon lui semble.

29. La famille de mon père ne pouvait rien attendre de mon seigneur le roi sinon la mort, et cependant tu m'as admis parmi ceux qui mangent à ta table. De quel droit pourrais-je encore demander quelque chose au roi?"

30. Le roi lui dit: "Assez de discours! Toi et Siba, vous partagerez les terres."

31. Méribaal dit au roi: "Qu'il garde tout, puisque mon seigneur le roi est rentré chez lui en paix."

32. Barzillaï de Galaad était descendu de Roglim, il avait passé le Jourdain avec le roi avant de prendre congé de lui.

33. Or Barzillaï était très vieux, il avait quatre-vingts ans; c'est lui qui avait ravitaillé le roi alors qu'il était à Mahanayim, car c'était un homme très riche.

34. Le roi dit à Barzillaï: "Reste avec moi et je te nourrirai à Jérusalem."

35. Mais Barzillaï dit au roi: "Combien de jours, combien d'années me reste-t-il à vivre pour que je vienne avec le roi à Jérusalem?

36. J'ai maintenant quatre-vingts ans et je ne distingue plus ce qui est bon et ce qui est mauvais, je n'ai plus le goût de ce que je mange ou de ce que je bois, je n'entends plus la voix des chanteurs et des chanteuses. Pourquoi donc ton serviteur serait-il encore à charge à mon seigneur le roi?

37. Ton serviteur t'accompagnera encore un peu au-delà du Jourdain, mais pourquoi le roi me donnerait-il une telle récompense?

38. Permets-moi de retourner et de mourir dans ma ville, près du tombeau de mon père et de ma mère. Mais mon fils Kinham, ton serviteur, continuera avec mon seigneur le roi et tu feras pour lui ce qui te semblera bon."

39. Le roi dit: "Que Kinham reste avec moi. Je ferai pour lui ce que tu voudras, et tout ce que tu me demanderas, je le ferai pour toi."

40. Tout le peuple traversa le Jourdain après le roi. Lui embrassa Barzillaï et le bénit, et celui-ci s'en retourna chez lui.

41. Le roi marcha vers Guilgal en compagnie de Kinham; tout le peuple de Juda accompagnait le roi, ainsi que la moitié du peuple d'Israël.

42. C'est alors que les hommes d'Israël vinrent auprès du roi et lui dirent: "Pourquoi nos frères, les hommes de Juda, t'ont-ils enlevé avec ta famille pour te faire traverser le Jourdain, alors que tu avais là toute ta garde avec toi?"

43. Les hommes de Juda répondirent aux Israélites: "Le roi n'est-il pas de notre tribu? Pourquoi vous mettre en colère? Est-ce que le roi nous a donné à manger, ou quelque chose d'autre?"

44. Les Israélites répondirent aux hommes de Juda: "Nous avons dix fois plus de droits que vous sur le roi. Pourquoi donc nous avoir méprisés? C'est nous qui avons demandé les premiers le retour de notre roi." Mais les hommes de Juda leur répondirent durement, plus qu'eux-mêmes ne l'avaient fait.



Livros sugeridos


“Subamos sem nos cansarmos, sob a celeste vista do Salvador. Distanciemo-nos das afeições terrenas. Despojemo-nos do homem velho e vistamo-nos do homem novo. Aspiremos à felicidade que nos está reservada.” São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.