1. David passa en revue les hommes qui étaient avec lui et il mit à leur tête des chefs de mille et des chefs de cent.

2. Ensuite David divisa la troupe en trois: il confia un tiers à Joab, un tiers à Abisaï, fils de Sérouya et frère de Joab, et un tiers à Ittaï de Gat. Le roi dit à la troupe: "Moi aussi j'irai avec vous."

3. Mais la troupe répondit: "Non, ne viens pas, car si nous tournons le dos, personne n'y prêtera attention. Si la moitié d'entre nous meurt, personne n'y prêtera attention, mais toi, tu es comme dix mille d'entre nous. Il vaut mieux que tu restes en ville et que tu puisses nous porter secours."

4. Le roi leur dit: "Je ferai ce qui vous semble bon." Il resta donc près de la porte de la ville et toute la troupe sortit par cents et par milles.

5. Le roi donna cet ordre à Joab, à Abisaï et à Ittaï: "Ménagez le jeune Absalom par égard pour moi." Toute la troupe entendit cet ordre que le roi donnait aux chefs à propos d'Absalom.

6. L'armée se mit en campagne et marcha à la rencontre d'Israël; la bataille se déroula dans la forêt d'Ephraïm.

7. Ce fut une grande défaite pour l'armée d'Israël, les serviteurs de David l'écrasèrent et elle perdit vingt mille hommes.

8. Le combat s'étendit à tout le secteur et ce jour-là les abrupts de la forêt firent plus de morts que l'épée.

9. Les serviteurs de David rencontrèrent Absalom par hasard, il était monté sur un mulet et le mulet arriva sous les branches d'un grand chêne. Sa tête se prit dans le chêne et il resta suspendu entre ciel et terre tandis que le mulet continuait sa course.

10. Un homme l'aperçut et il avertit Joab: "J'ai aperçu Absalom suspendu à un chêne."

11. Joab dit à celui qui lui apportait cette nouvelle: "Ainsi tu l'as vu! Pourquoi ne l'as-tu pas frappé sur le champ? Je t'aurais donné dix pièces d'argent et une ceinture."

12. Mais l'homme répondit à Joab: "Même si j'avais dans les mains tes mille pièces d'argent, je ne porterais pas la main sur le fils du roi. Devant nous tous le roi a donné cet ordre à toi, à Abisaï et à Ittaï: Epargnez le jeune Absalom par égard pour moi.

13. Même si je n'avais rien dit, le roi l'aurait su, et toi, tu te serais tenu à l'écart."

14. Joab dit: "Je perds mon temps avec toi." Il prit dans sa main trois javelots et les enfonça dans le coeur d'Absalom qui était encore en vie dans le chêne.

15. Ensuite dix jeunes gens compagnons d'armes de Joab frappèrent Absalom et l'achevèrent.

16. Alors Joab sonna du cor: il fit retenir la troupe et l'on cessa de poursuivre Israël.

17. Ils prirent Absalom et le jetèrent dans une grande fosse au milieu de la forêt, et l'on éleva par-dessus un grand tas de pierres. Quant aux Israélites, ils avaient pris la fuite et ils étaient retournés chacun chez soi.

18. De son vivant Absalom s'était élevé une stèle dans la Vallée du Roi, car il se disait: "Je n'ai pas de fils pour conserver mon nom." Il avait donné son nom à cette pierre dressée, et aujourd'hui encore on l'appelle: "Le monument d'Absalom."

19. Ahimaas fils de Sadoc dit alors: "Je vais courir annoncer au roi cette bonne nouvelle, que Yahvé lui a rendu justice et l'a délivré de ses ennemis."

20. Mais Joab lui dit: "Tu ne serais pas porteur d'une bonne nouvelle aujourd'hui, tu le seras peut-être un autre jour mais aujourd'hui ce ne serait certainement pas une bonne nouvelle, puisque le fils du roi est mort."

21. Joab dit alors au Kouchite: "Va annoncer au roi ce que tu as vu." Le Kouchite se prosterna devant Joab et partit en courant.

22. Ahimaas fils de Sadoc reprit la parole et dit à Joab: "Qu'importe ce qui arrivera. Moi aussi je veux courir derrière ce Kouchite." Joab lui dit: "Pourquoi courir mon fils? Tu n'en tireras aucune récompense."

23. Il répondit: "Peu importe, je veux courir." Alors Joab lui dit: "Eh bien, cours." Ahimaas partit en courant, il prit le chemin de la plaine et il devança le Kouchite.

24. David était assis entre les deux portes, et le guetteur faisait les cent pas sur le toit de la porte, au-dessus du rempart. Il leva les yeux et aperçut un homme qui courait seul.

25. Le guetteur cria la nouvelle au roi, qui déclara: "S'il est seul, c'est qu'il est porteur de bonne nouvelle." L'autre pendant ce temps approchait.

26. Le guetteur aperçut un autre homme qui courait derrière, il appela le portier et lui dit: "Il y a en un autre qui court aussi seul." Le roi dit: "Celui-là aussi apporte une bonne nouvelle."

27. Le guetteur reprit: "Je reconnais le premier, c'est Ahimaas fils de Sadoc, je reconnais sa façon de courir." Le roi dit: "C'est un homme qui vaut, il apporte sûrement une bonne nouvelle."

28. Lorsque Ahimaas fut tout près, il cria: "Salut!" Puis il se prosterna la face contre terre devant le roi. "Béni soit Yahvé ton Dieu, dit-il, il a livré les hommes qui s'étaient dressés contre mon seigneur le roi!"

29. Le roi dit alors: "Le jeune Absalom est-il sauf?" Ahimaas répondit: "Lorsque ton serviteur Joab m'a envoyé, j'ai vu une grande confusion, mais je ne sais pas exactement ce qui se passait."

30. Le roi lui dit: "Mets-toi là et attendons." Il se rangea de côté et attendit.

31. Derrière lui arrivait le Kouchite; il dit: "Que mon seigneur le roi apprenne la bonne nouvelle: Yahvé t'a fait justice aujourd'hui, il t'a délivré de tous ceux qui s'étaient dressés contre toi."

32. Le roi demanda au Kouchite: "Le jeune Absalom est-il sauf?" Le Kouchite lui répondit: "Que les ennemis de mon seigneur le roi, que tous ceux qui se dressent contre lui pour faire le mal, aient le sort de ce jeune homme."



Livros sugeridos


“A sua casa deve ser uma escada para o Céu”. São Padre Pio de Pietrelcina

Newsletter

Receba as novidades, artigos e noticias deste portal.