1. En effet, la loi, qui n'a que l'ombre des biens à venir, et non l'image même des choses, ne peut jamais, par ces mêmes sacrifices qu'on offre perpétuellement chaque année, rendre parfaits ceux qui s'approchent de l'autel.

2. Autrement on aurait cessé de les offrir, parce que ceux qui rendent ce culte n'auraient plus eu aucune conscience de leur péché, ayant été une fois purifiés.

3. Et cependant, par ces sacrifices, le souvenir des péchés est rappelé chaque année.

4. Car il est impossible que le sang des taureaux et des boucs enlève les péchés.

5. C'est pourquoi le Christ entrant dans le monde, dit: Vous n'avez pas voulu de sacrifice ni d'offrande, mais Vous M'avez formé un corps;

6. les holocaustes et les sacrifices pour le péché ne Vous ont pas plu.

7. Alors J'ai dit: Voici, Je viens, selon qu'il est écrit de Moi dans le rouleau du livre, pour faire, ô Dieu, Votre volonté.

8. Après avoir dit d'abord: Vous n'avez pas voulu de sacrifices et d'offrandes, non plus que les holocaustes et les sacrifices pour le péché, et Vous n'avez pas agréé ces choses qu'on offre selon la loi;

9. Il ajoute: Voici, Je viens pour faire, ô Dieu, Votre volonté. Il abolit ainsi la première chose pour établir la seconde.

10. C'est en vertu de cette volonté que nous avons été sanctifiés par l'oblation du corps de Jésus-Christ, une fois pour toutes.

11. Et tandis que tout prêtre se tient debout chaque jour, faisant le service et offrant plusieurs fois les mêmes victimes, qui ne peuvent jamais enlever les péchés;

12. Celui-ci, après avoir offert une seule victime pour les péchés, S'est assis pour toujours à la droite de Dieu,

13. attendant désormais que Ses ennemis soient devenus Son marchepied.

14. Car, par une seule oblation, Il a amené à la perfection pour toujours ceux qui sont sanctifiés.

15. C'est ce que l'Esprit-Saint nous atteste Lui-méme; car, après avoir dit:

16. Voici l'alliance que Je ferai avec eux après ces jours-là, dit le Seigneur; Je mettrai Mes lois dans leurs coeurs, et Je les écrirai dans leur esprit;

17. Il ajoute: Et Je ne Me souviendrai plus de leurs péchés, ni de leurs iniquités.

18. Or, là où il y a rémission des péchés, il n'est plus besoin d'oblation pour le péché.

19. Ainsi donc, mes frères, puisque nous avons l'assurance d'entrer dans le sanctuaire par le sang du Christ,

20. par la voie nouvelle et vivante qu'Il a inaugurée pour nous à travers le voile, c'est-à-dire, à travers Sa chair,

21. et que nous avons un grand prêtre, établi sur la maison de Dieu,

22. approchons-nous avec un coeur sincère, dans la plénitude de la foi, le coeur purifié des souillures d'une mauvaise conscience, et le corps lavé d'une eau pure;

23. retenons fermement la confession de notre espérance, car Celui qui nous a fait la promesse est fidèle,

24. et considérons-nous les uns les autres, pour nous exciter à la charité et aux bonnes oeuvres;

25. n'abandonnant pas nos assemblées, comme quelques-uns ont coutume de faire, mais nous exhortant les uns les autres, et cela d'autant plus que vous voyez s'approcher le jour.

26. Car si nous péchons volontairement après avoir reçu la connaissance de la vérité, il ne reste plus désormais de sacrifice pour les péchés,

27. mais une attente effroyable du jugement, et l'ardeur d'un feu qui doit dévorer les adversaires.

28. Celui qui a violé la loi de Moïse meurt sans miséricorde, sur la déposition de deux ou trois témoins:

29. de quels pires supplices pensez-vous que sera jugé digne celui qui aura foulé aux pieds le Fils de Dieu, qui aura tenu pour profane le sang de l'alliance par lequel il a été sanctifié, et qui aura outragé l'Esprit de la grâce?

30. Car nous connaissons Celui qui a dit: A Moi la vengeance, à Moi la rétribution. Et encore: Le Seigneur jugera Son peuple.

31. C'est une chose terrible que de tomber entre les mains du Dieu vivant.

32. Rappelez en votre mémoire ces premiers jours où, après avoir été illuminés, vous avez soutenu un grand combat de souffrances,

33. d'une part exposés comme en spectacle aux opprobres et aux tribulations, et de l'autre, prenant part aux maux de ceux qui étaient traités de même.

34. Car vous avez eu de la compassion pour les prisonniers, et vous avez accepté avec joie la perte de vos biens, sachant que vous aviez une richesse meilleure et permanente.

35. N'abandonnez donc pas votre confiance, qui aura une grande rémunération

36. En effet, la patience vous est nécessaire, afin que, faisant la volonté de Dieu, vous obteniez ce qui vous est promis.

37. Encore bien peu de temps, et Celui qui doit venir viendra; Il ne tardera pas.

38. Or, Mon juste vit de la foi; mais, s'il se retire, il ne plaira pas à Mon âme.

39. Pour nous, nous ne sommes pas de ceux qui se retirent pour leur ruine, mais de ceux qui gardent la foi pour sauver leur âme.




“Onde não há obediência, não há virtude. Onde não há virtude, não há bem, não há amor; e onde não há amor, não há Deus; e sem Deus não se chega ao Paraíso. Tudo isso é como uma escada: se faltar um degrau, caímos”. São Padre Pio de Pietrelcina