Fondare 66 Risultati per: Marie

  • S'il est entré seul à ton service, il partira seul. S'il était marié, sa femme partira avec lui. (Exode 21, 3)




  • il sort comme un nouveau marié tout joyeux de sa chambre et sûr de lui, il parcourt sa route. (Psaumes 19, 6)

  • Les chants du marié se changèrent en lamentation et la mariée prit le deuil dans sa chambre. (1 Maccabées 1, 27)

  • Marie ta fille et tu auras réglé une affaire importante; mais donne-la à un homme intelligent. (Ecclésiastique 7, 25)

  • Dans les villes de Juda et dans les rues de Jérusalem je ferai disparaître les chants de joie et de fête, le chant du marié et de la mariée, car le pays ne sera plus que ruines. (Jéremie 7, 34)

  • Jacob, le père de Joseph, l'époux de Marie, et c'est d'elle qu'est né Jésus qu'on appelle Christ. (Matthieu 1, 16)

  • Voici quelle fut l'origine de Jésus, le Christ. Sa mère, Marie, avait été donnée en mariage à Joseph, mais avant qu'ils ne vivent ensemble, elle se trouva enceinte par une intervention de l'Esprit Saint. (Matthieu 1, 18)




  • Comme il en était préoccupé, un ange du Seigneur vint se manifester à lui dans un rêve et lui dit: "Joseph, fils de David, n'aie pas peur de prendre chez toi Marie, ton épouse. La voilà enceinte par l'intervention de l'Esprit Saint; (Matthieu 1, 20)

  • ils entrèrent dans la maison, ils virent l'enfant avec Marie sa mère et ils se prosternèrent pour l'adorer. Ils ouvrirent alors leurs coffres et lui firent des cadeaux: de l'or, de l'encens et de la myrrhe. (Matthieu 2, 11)

  • N'est-il pas le fils du charpentier? Sa mère s'appelle Marie, n'est-ce pas? Et ses frères, c'est Jacques, c'est Joseph, c'est Simon et Jude! (Matthieu 13, 55)

  • Or il y avait chez nous sept frères; le premier s'est marié et il est mort. Comme il n'avait pas d'héritier, il a laissé sa femme à son frère. (Matthieu 22, 25)

  • "Voyez ce qui se passera alors dans le Royaume des Cieux. Dix jeunes filles ont pris leurs lampes et sont parties à la rencontre du marié. (Matthieu 25, 1)




“Temos muita facilidade para pedir, mas não para agradecer”. São Padre Pio de Pietrelcina