1. Alors Tobie gémit et commença à prier avec larmes,

2. en disant: Seigneur, Vous êtes juste; tous Vos jugements sont équitables, et toutes Vos voies sont miséricorde, et vérité, et justice.

3. Et maintenant, Seigneur, souvenez-Vous de moi, ne prenez point vengeance de mes péchés, et ne Vous souvenez pas de mes fautes, ni de celles de mes pères.

4. Nous n'avons point obéi à Vos préceptes; c'est pourquoi nous avons été livrés au pillage, à la captivité et à la mort, et nous sommes devenus la risée de toutes les nations parmi lesquelles Vous nous avez dispersés.

5. Et maintenant, Seigneur, Vos jugements sont grands, parce que nous n'avons pas agi selon Vos préceptes, et que nous n'avons pas marché sincèrement devant Vous.

6. Et maintenant, Seigneur, traitez-moi selon Votre volonté, et commandez que mon âme soit reçue en paix; car il vaut mieux pour moi mourir que vivre.

7. En ce même jour, il arriva que Sara, fille de Raguël, à Ragés, ville des Mèdes, entendit, elle aussi, les injures d'une des servantes de son père.

8. Car elle avait été donnée en mariage à sept maris, et un démon, nommé Asmodée, les avait tués aussitôt qu'ils s'étaient approchés d'elle.

9. Comme donc elle reprenait cette servante pour quelque faute, celle-ci lui répondit: Que jamais nous ne voyons de toi ni fils ni fille sur la terre, ô meurtrière de tes maris!

10. Ne veux-tu point me tuer aussi, comme tu as déjà tué sept maris? A cette parole, Sara monta dans une chambre haute de la maison, où elle demeura trois jours et trois nuits sans boire ni manger.

11. Mais, persévérant dans la prière, elle demandait à Dieu avec larmes qu'Il la délivrât de cet opprobre.

12. Or il arriva que, le troisième jour, achevant sa prière, et bénissant le Seigneur,

13. elle dit: que Votre nom soit béni, Dieu de nos pères, qui faites miséricorde après Vous être irrité, et qui au temps de l'affliction pardonnez les péchés à ceux qui Vous invoquent.

14. Vers Vous, Seigneur, je tourne mon visage, vers Vous je dirige mes yeux.

15. Je Vous demande, Seigneur, de me délivrer du lien de cet opprobre, ou de me retirer de dessus la terre.

16. Vous savez, Seigneur, que je n'ai jamais désiré un mari, et que j'ai conservé mon âme pure de toute concupiscence.

17. Je ne me suis jamais mêlée avec ceux qui aiment à se divertir, et je n'ai jamais eu aucun commerce avec ceux qui se conduisent avec légèreté.

18. Si j'ai consenti à recevoir un mari, c'est dans Votre crainte, et non par passion.

19. Et, ou j'ai été indigne d'eux, ou peut-être n'étaient-ils pas dignes de moi, parce que Vous m'avez peut-être réservée pour un autre époux.

20. Car Votre conseil n'est pas au pouvoir de l'homme.

21. Mais quiconque Vous honore est sûr que, si Vous l'éprouvez pendant sa vie, il sera couronné; si Vous l'affligez, il sera délivré; et si Vous le châtiez, il aura accés auprès de votre miséricorde.

22. Car Vous ne prenez pas plaisir à notre perte; mais, après la tempête, Vous ramenez le calme; et après les larmes et les pleurs, Vous nous comblez de joie.

23. Que Votre nom, ô Dieu d'Israël, soit béni dans tous les siècles.

24. Ces prières de tous deux furent exaucées en même temps devant la gloire du Dieu suprême;

25. et le saint Ange du Seigneur, Raphaël, fut envoyé pour les guérir tous deux, eux dont les prières avaient été prsentées au Seigneur en même temps.




“Se você não entrega seu coração a Deus, o que lhe entrega?” “Você deve seguir outra estrada. Tire de seu coração todas as paixões deste mundo, humilhe-se na poeira e reze! Dessa forma, certamente você encontrará Deus, que lhe dará paz e serenidade nesta vida e a eterna beatitude na próxima.” São Padre Pio de Pietrelcina